Paris

Les
informations
clés

Ville la plus peuplée de France et considérée comme la 3ème aire urbaine européenne

Capitale économique et commerciale du pays et première place boursière et financière de la France

Réseau de transports dense et complexe (bus, métro, tramway, RER, trains de ligne, velib', autolib, axes routiers), 2ème ville d'Europe en trafic aérien

Le tourisme de loisirs est le plus gros secteur économique de la ville de Paris, une des capitales les plus visitées au monde

La ville

1 français sur 5 habite en Ile de France et Paris concentre une bonne partie de l’activité économique, en effet, 30% du PIB français est réalisé dans la région. L’attractivité de la zone n’est plus à prouver mais cependant, la région Ile de France est aussi la région française ou le solde migratoire est le plus négatif (source INSEE). Chaque franciliens à partir s’installer ailleurs sont donc plus nombreux que ceux qui viennent y vivre. Compensé par un solde des naissances positif, la population croît toujours mais c’est un des plus faibles taux que l’on peut constater en France.
La qualité de vie y est probablement pour beaucoup avec des temps de transports toujours plus long et un coût de la vie très largement supérieur à la province.

Pour preuve, les prix de l’immobilier à Paris au m² y sont plus de deux fois supérieure à la plupart des moyennes des grandes villes françaises. La barre des 8 000 € par mètre carré en moyenne a de nouveau été franchie dans Paris intra-muros, c’est une statistique provenant de la chambre des notaires parisiens publié à la fin du mois d’octobre. Le problème sous-jacent à ces prix immobiliers très élevés est que le prix au m² à la location n’est proportionnellement pas aussi élevé qu’en province. En effet, le prix moyen au m² constaté à la location sur an à Paris est de 316,8 €, ce qui confère un rendement théorique de 3,96% brut. Si l’on compare ces chiffres avec ceux obtenus en province, le rendement est largement inférieur à Marseille par exemple où l’on dépasse les 5,6%, à Toulouse les 5%…

Alors certes, les prix ont augmenté plus rapidement qu’ailleurs et ont donc largement compensé des rendements annuels plus faibles, mais la situation n’est-elle pas en train de s’inverser ?

Où investir à Paris

Sachant que les prix de l’immobilier dépendent directement de l’offre et de la demande et donc du nombre de demandeurs, il est légitime de penser que les prix vont cesser d’augmenter plus vite qu’ailleurs.
En effet, la région Ile de France connait un solde migratoire déficitaire et la situation se dégrade passant de -0,2% à -0,4%*. Et ce mouvement ne constitue pas un simple effet de mode mais plus une tendance de fond pour des français en quête d’une qualité de vie meilleure, qualité de vie que l’on retrouve bien plus facilement en province et même dans les grandes villes…

Est-il donc pertinent de faire de l’investissement locatif à Paris ? Cette ville française conservera toujours sa place indéniable, celui d’une capitale d’un pays très centralisée, c’est-à-dire d’être le cœur de l’économie française, ainsi il est peu probable que les prix immobiliers s’effondrent comme dans d’autres villes françaises plus fragiles, néanmoins à l’heure d’investir dans l’immobilier, ne vaut-il pas mieux faire le pari d’une grande ville de province française pour en tirer des revenus complémentaires plus élevés et surtout un potentiel de plus-value plus important ?
Nantes, Rennes, Bordeaux, Toulouse, Lyon, Lille, Montpellier et même Marseille qui connaît une profonde métamorphose et où l’on peut trouver des biens à moins de 2 500 € du mètre constitue une réelle alternative en combinant fort rendement locatif et perspectives de plus-value intéressantes. Retrouvez ces différentes opportunités à travers le crowdfunding immobilier développé par Homunity.