Investissement immobilier : ce qu'il faut savoir !

Réussir son investissement immobilier


Vous souhaitez réaliser un investissement immobilier, mais vous vous demandez dans quel type de bien investir ou quel est le modèle de placement le plus avantageux pour vous ? Chez Homunity, nous donnons la possibilité de réaliser des investissements aux petits épargnants, et de diversifier leurs placements aux investisseurs dotés d’un plus grand budget. Sur cette page, on vous donne les clés pour réussir votre investissement immobilier !

Les différentes étapes pour investir


Cibler son bien

Cibler son bien

Une fois que vous aurez commencé par définir quelles sont vos priorités (habiter dans l'appartement, le revendre dans quelques années, le transmettre dans votre patrimoine, toucher des loyers, etc…) commencera la phase de ciblage de votre bien. A priori vous avez déjà défini en amont le bien idéal, que ce soit par sa taille, mais aussi son emplacement. Afin de trouver l'appartement de vos rêves, vous pourrez commencer par consulter les annonces sur internet, ou bien feuilleter la presse spécialisée, vous rendre dans la rue pour consulter les annonces apparentes dans le quartier visé. Profitez-en également pour vous rendre dans les agences du quartier, faire jouer le bouche à oreille auprès de votre entourage, ou encore des commerçants locaux. Bref, tous les moyens sont bons afin d'accumuler un maximum de pistes, et ainsi vous faire votre propre idée du marché. Vous pouvez également consulter les prix du quartier, afin de confirmer votre premier ressenti.

Effectuer des visites

Effectuer des visites

Vous commencez à avoir une idée précise de ce que vous voulez, des biens répondent à votre ciblage, les visites débutent. N'hésitez pas à visiter plusieurs appartements, afin de vous faire une idée du marché, des avantages et des inconvénients. Demandez l'avis de personnes extérieures, profitez-en si vous passez par une agence immobilière afin de poser un maximum de questions à votre conseiller. Le bien de votre choix se dessine ? Effectuez une contre visite, a un moment différent de la journée. Cela est-il plus calme le soir ? Plus agité le matin ? Vous sentez les vibrations du métro ou bien entendez les avions passer ? Bref, rendez-vous sur le lieu à différents horaires, aussi bien en semaine que pendant le weekend.

Etablissement bancaire

Se rapprocher d'un établissement bancaire

Il est rare d'avoir la capacité d'investir sans s'endetter. Et même si cela vous est possible, il est dommage de ne pas profiter des taux d'intérêts bas. C'est pourquoi, n'hésitez pas à solliciter votre banque, ainsi qu'un autre établissement bancaire de votre choix. Faites jouer la concurrence afin d'obtenir le meilleur taux. Voici un site vous permettant d'avoir une idée du coût d'un emprunt.

S'entourer d'un notaire

S'entourer d'un notaire

Maintenant que vous avez fait votre choix, et que vous êtes entré en contact avec votre banque, il est désormais temps de faire une offre sur le bien choisi. Pour cela, nous vous invitons à vous faire accompagner de votre notaire. Cela ne vous coutera pas plus cher (vérifier quand même ce point auprès de votre notaire, dans le cas contraire, nous pouvons vous mettre en relation avec celui d'Homunity) et vous permettra surtout d'éviter des erreurs inutiles, qui peuvent s'avérer onéreuses par la suite. N'oubliez pas d'y inclure certaines clauses, comme la clause d'obtention de prêt.

Formalisation de l'acte d'achat

Formalisation de l'acte d'achat

Une fois la signature du compromis réalisée, s'écoule généralement un délai de trois mois avant de signer l'acte authentique de vente. C'est pendant cette période que le notaire effectue diverses vérifications sur l'appartement que vous allez acheter. Cela vous rassurera sur le fait que vous n'achetez pas un bien avec des vices cachés.

Signature devant notaire

Signature devant notaire

Le vendeur et l'acheteur se retrouvent devant le notaire afin de signer l'acte authentique. C'est à ce moment précis que vous devenez propriétaire du bien !

Vous voilà désormais propriétaire de votre bien !


Vous voilà désormais propriétaire, ou bientôt, nous l'espérons pour vous.

Si jamais vous avez besoin de précisions sur un point quelconque de cet article, n'hésitez pas à nous solliciter, nous serons ravis de répondre à vos interrogations.

Vous souhaitez investir dans l'immobilier dès 1 000 € ?
Le crowdfunding immobilier devrait vous intéresser.

Quels sont les différents types d’investissement dans l’immobilier ?

Investir sur le marché du logement peut prendre différentes formes. La forme la plus commune et le souhait de nombreux Français est d’accéder à la propriété en acquérant leur résidence principale. Mais pour parler d’investissement immobilier au sens propre, il faut évoquer les différents types de placement qui permettent de se constituer un patrimoine, de dégager des revenus et/ou de préparer sa retraite. On peut notamment évoquer le crowdfunding, les investissements locatifs, et les SCPI.

Le crowdfunding

Le crowdfunding, ou financement participatif, est le modèle en œuvre sur Homunity. Conséquence directe et indirecte de la transformation digitale, il a été porté par l’essor du web. Concrètement, il vous offre la possibilité d’investir avec un ticket d’entrée moins élevé que l’achat d’une habitation en direct.

Chez Homunity, la somme de départ peut varier de quelques centaines à quelques milliers d’euros. Idéal pour les petits épargnants, ou les grands investisseurs qui ne souhaitent pas mettre tous leurs œufs dans le même panier.

Nous travaillons avec des promoteurs qui proposent des projets d’immeubles, et nous organisons une levée de fonds pour leur permettre de mettre en œuvre leur chantier. Ce sont des investisseurs privés, y compris des particuliers, qui participent à cette levée de fonds. Une fois que la somme requise est atteinte, la construction peut démarrer.

Lorsque le chantier est terminé et que les logements sont loués ou mis en vente, les contributeurs perçoivent une partie des loyers ou du fruit de la vente. Ce montant est calculé en fonction de la somme investir initialement. Il est possible d’espérer jusqu’à 10% de rentabilité en réalisant un investissement immobilier via crowdfunding.

Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier)

Les SCPI constituent une forme d’investissement immobilier indirect. L’investisseur qui fait ce choix acquiert les parts d’une SCPI, devenant par là même l’un de ses associés. Il est alors en mesure de recevoir des dividendes potentiels, qui sont calculés en fonction de la valeur des parts qu’il possède, ainsi qu’en fonction des loyers versés à la SCPI. Il est également en mesure de bénéficier d’une défiscalisation immobilière.

Chaque associé verse des frais de gestion à la société de gestion, qui a la charge de choisir les actifs immobiliers en lesquels investir, ainsi que leurs locataires. La gestion, l’entretien et les travaux sont également la responsabilité de la société gestionnaire.

Il existe deux types de SCPI, à savoir la SCPI fiscale qui permet de bénéficier d’une déduction ou d’une réduction d’impôt ; ou bien la SCPI d’entreprise (anciennement qualifiée « de rendement »). La SCPI d’entreprise concerne les immeubles professionnels, murs de fonds de commerce, entrepôts, hôtels ou encore établissements spécialisés (éducation, santé, EHPAD…).

L’investissement immobilier locatif

L’investissement immobilier locatif en direct offre des rendements différents en fonction de la zone géographique ciblée. Louer un appartement à Paris ne rapportera pas de la même façon qu’un logement à Lyon par exemple. Le rendement locatif lyonnais peut aller jusqu’à 5,5% en 2020, quand il est en moyenne compris entre 2 et 3% à Paris.

Au-delà du rendement, la demande locative, la vacance locative, la situation du bien dans son quartier, la proximité des transports, des commerces, la qualité de construction de l’immeuble et le potentiel d’évolution du bien ciblé sont autant d’éléments à prendre compte pour être sûr de faire le choix le plus approprié.

En choisissant de réaliser un investissement immobilier locatif, vous êtes en mesure de bénéficier d’un certain nombre d’avantages fiscaux, tels que la loi Pinel ou la loi Malraux.

Comment bénéficier d’une défiscalisation immobilière ?

Il existe de nombreux avantages fiscaux à investir dans l’immobilier. On peut notamment mentionner les lois Malraux et Pinel, les situations de démembrement ou encore la loi Girardin :

  • Loi Pinel : cette mesure vise à favoriser l’investissement immobilier locatif dans le neuf. L’investisseur doit faire signer à son locataire un bail locatif de 6, 9 ou 12 ans. En contrepartie, il peut bénéficier d’une réduction d’impôt de l’ordre de 12, 18 ou 21 %.

  • Loi Malraux : le principe est similaire avec cette mesure mais concerne l’ancien. L’idée est de pousser la réhabilitation des immeubles en zone de protection du patrimoine urbain. La réduction fiscale offerte peut être de 22 ou de 30 % du montant des travaux effectués.

  • Investissement immobilier en nue-propriété : la nue-propriété correspond à la possession du bien, sans disposer de son droit de jouissance. Ce droit de jouissance, l’usufruit, revient à une autre personne. On parle alors de situation de démembrement. Le viager en est une bonne illustration, puisque l’usufruitier est la personne occupant les lieux, tandis que le nu-propriétaire est celui qui possède la propriété du logement. Durant cette période de démembrement, le nu-propriétaire ne perçoit aucun loyer, il est donc exempt de fiscalité. A la fin de cette période, il dispose de la pleine propriété du logement concerné.

  • Loi Girardin : la loi Girardin permet de bénéficier d’une réduction d’impôt en investissant dans la rénovation ou la construction de logements sociaux dans les départements et territoires d’outre-mer.

Vous l’aurez compris, il existe de nombreuses manières de réaliser un investissement immobilier.
Homunity vous aide à réussir votre projet.