Comment fonctionne l’assurance vie


Quel est l’intérêt de souscrire à une assurance vie ? Les raisons d’ouvrir un contrat d’assurance vie pour le souscripteur sont de pouvoir se constituer une épargne et un patrimoine plus important, mais également préparer sa retraite en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse.

Il existe deux catégories de contrats d’assurance-vie : le mono-support, dit fond-euro, et le multi-supports.


La première, aussi appelée fond-euro, fonctionne sur le principe d’un livret épargne classique. L’épargne est placée 100 % en euro-fond sur des actifs relativement sécurisés sur les marchés financiers. Ce placement présente l’avantage de voir son capital être garanti à tout moment ainsi que les intérêts générés chaque année. Cependant le potentiel de rendement du fond-euro reste faible, voire décroissant dans le temps. Les français ont une aversion aux risques assez importante ce qui freine leurs placements en dehors des comptes courants et explique que le fond-euro soit privilégié par près de 80 % d’entre eux.


L’assurance vie multi-supports permet quant à elle de pouvoir placer son capital sur différents actifs. Une partie est sécurisée en fond-euro et le reste est placé en unité de compte (UC) d’assurance vie. Ce second permet d’allouer une partie de son épargne sur des fonds plus risqués et non garantis (actions, obligations, parts de sociétés, fonds de capital investissement etc.). Le contrat multi-support est plus dynamique et offre un potentiel de rendement plus élevé voire croissant sur le long-terme en contrepartie de la prise de risque, cependant ni le minimal ou les annuités dégagées ne sont assurés.

Fond euro-croissance : est la nouvelle génération de fond qui permet d’avoir un nouvel équilibre entre sécurité et performance. Celui-ci a été mis en place afin de soutenir le développement des PME et TPE.


Pour tous ces contrats il est possible d’investir en faisant un versement initial (lors de l’adhésion), libre (selon votre souhait) ou programmé (vous définissez le montant et la fréquence des virements).

Les notions à connaître avant d’investir dans l’assurance-vie :


Qu'est-ce qu'un arbitrage ?

Pendant la durée de vie d'un contrat, il est possible de transférer son épargne d'un support vers un ou plusieurs autres ou de changer d'unités de compte. C'est ce qu'on appelle "faire un arbitrage". En général, ces arbitrages génèrent des frais.

Quel est la liquidité de ce placement ?

L’argent placé sur l’assurance vie n’est pas bloqué. Il est possible de récupérer son épargne à tout moment. Cependant en fonction de la durée du contrat le rachat est plus ou moins imposable sur les plus-values générées. Il se peut également que des frais de sorties s’appliquent, en plus de l’imposition en vigueur, lors du rachat partiel ou total.

Un mode de gestion en fonction du profilage

Que vous optez pour le contrat mono-support ou multi-support il est possible d’avoir une gestion plus ou moins autonome sur les contrats :

  • Libre : Il s’agit du mode de gestion le plus privilégié par les Français car il offre une autonomie complète dans le choix des supports et dans les arbitrages. Il est recommandé d’être suffisamment renseigné sur le fonctionnement des assurances vie au préalable.
  • Profilé : vos fonds seront disposés en fonction de votre aversion au risque et de votre profil : prudent, équilibré, dynamique.
  • Piloté : Le souscripteur délègue la gestion de son assurance vie à un conseiller qui s’occupe pour lui des arbitrages en fonction de son profil. Une réflexion est menée au préalable avec ce dernier afin de définir vos exigences et objectifs de rendements.

Les frais de gestion seront corrélés au mode de gestion et seront plus important pour les profils pilotés.

La succession et la clause bénéficiaire de l’assurance vie :

Lors de la souscription au contrat il est important de bien choisir le ou les bénéficiaires de votre assurance vie en cas de décès. Ces derniers peuvent être vos proches, vos héritiers légaux mais également une personne tierce ou personne morale. Par ailleurs, il vous sera possible de modifier vos bénéficiaires à tout moment en fonction de l’évolution de votre situation familiale, patrimoniale ou de vos choix de transmission.

Quelle est la durée de souscription pour l’assurance vie ?

L’assurance vie est un placement à long-terme, voire très long-terme si l’objectif de l’épargnant est de se constituer un complément de retraite. Il présente en effet de nombreux avantages fiscaux sur les rachats et sur les revenus générés passé 8 ans. C’est le cotisant qui fixe la durée investissement avec un conseiller en fonction de ses objectifs et espérances de rendement. Il pourra réaliser un arbitrage et changer la répartition de son épargne entre les différents supports. Le contrat peut être souscrit indéfiniment, en cas de sortie (rachat totale) la résiliation sera irréversible.

Les avantages et inconvénients de l’assurance vie :


+ Un bon instrument en vue de se constituer ou faire fructifier son capital, car celui-ci est alimenté régulièrement à votre guise durant toute la durée du contrat.

+ Souplesse et flexibilité dans les versements, le choix des supports d’investissements, la liste des bénéficiaires, la durée de souscription et la liquidité du placement.

+ Idéal pour préparer sa retraite, faire face aux nouvelles réformes mais également pour transmettre son patrimoine. En effet le plafond de l’exonération est limité à 152 500 € par bénéficiaire lors de la succession, ce qui en fait une formidable niche fiscale. Le rendement moyen quant à lui est inférieur à 5 %, ce qui n’est pas le meilleur taux que l’on peut trouver pour les investissements dans la pierre. De même, les frais de gestion sont élevés, il faut donc rester vigilant quant aux intérêts reversés (net de frais) ainsi qu’aux différents risques car on reste sur de l’immobilier après tout.

+ Les supports d’investissement proposés sont bien plus variés que le PEA

- Le contrat peut avoir des frais de gestion, d’arbitrage et d’entrée assez important pour les épargnants. Il est important de bien se renseigner avant de souscrire.

- Les perspectives de rendements se font sur le long-terme uniquement

- En cas de divorce le rachat sera imputé de la taxation

Comment bien choisir son assurance vie ?


Les critères à prendre en compte sont les différents frais d’entrée (qui peuvent être négociés), de gestion et de sorties lors du rachat total. Pour le mono-support il est important de regarder les performances passées par rapport au marché. Pour le multi-support il faut analyser le nombre et la diversité des fonds en unité de compte, leurs caractéristiques ainsi que les frais d’arbitrages

Notre avis et nos conseils :


Le mieux est de bien se renseigner sur les différentes offres que peut offrir l’assurance vie afin de trouver celles qui répondra le plus à vos besoins, mais également de prendre en compte les coûts de ces placements. Fixez-vous des objectifs dès le début et ayez connaissance des risques encourus ainsi que de votre aversion au risque (profilage). Nous conseillons ce type de placement à tous les épargnants et en particulier aux plus jeunes qui pourront alors capitaliser sur une plus longue durée afin de faire fructifier leur patrimoine et préparer leur retraite.