Les meilleurs rendements

Zoom sur les rendements

En France le « livret A » bénéficie d'un des rendements les plus faibles qui existe pour un placement, c'est-à-dire inférieur à 1%. L'AMF a montré en 2013 comment une somme placée sur un livret A en 1988 n'aurait été multipliée que par 1,4 en 2013 ! L'épargnant recherche donc des meilleurs rendements que celui du livret A. Contrairement à ce dernier « placement », il devra accepter de prendre un risque et de voir souvent son argent bloqué pendant quelque temps. Il existe un nombre considérable de placements, tous aussi variés les uns que les autres, dont le rendement dépend de la nature du placement en lui-même mais également de l'identité des organismes qui les proposent.

Bourse

La bourse

Il est évident que la bourse permet de réaliser de belles plus-values en peu de temps, cependant le risque est généralement plus important que pour n'importe quel autre placement. La bourse étant soumise tous les jours à des variations, les actions ou les obligations acquises par un épargnant peuvent gagner ou perdre de la valeur en très peu de temps. Ce qu'il ne faut pas oublier quand on souhaite investir sur les marchés financiers, ce sont les frais de courtage qui s'appliquent pour chaque opération réalisée (environ une dizaine d'euros par ordre passé). Il y a donc peu d'intérêt à investir en bourse avec de petites sommes c'est-à-dire moins de 2 000€. En plus de 20 ans (1988-2013), selon l'AMF, le rendement annuel moyen de la bourse est de 2,6%. Pour avoir des rentabilités au-dessus de 10%, il faut suivre l'actualité politique et économique au jour le jour, être au courant des dernières tendances et finalement passer l'ordre au bon moment et non après tout le monde.

SCPI

Les SCPI

La « pierre-papier » attire toujours autant et offre des rendements plus élevés que ceux de la bourse à long terme. En effet, en fonction des organismes, le rendement annuel se situe entre 4 et 5,5% avant impôts. Ce placement propose les avantages de l'immobilier sans les inconvénients. C'est un « slogan » plutôt accrocheur : l'épargnant est éffectivement propriétaire d'un bien, mais de part de locaux commerciaux ou de bureaux occupés par des sociétés. La durée conseillée pour un placement en SCPI est entre 8 et 15 ans. L'avantage est qu'il n'a pas à se soucier du locataire et de la gestion du bien puisqu'une société (de gestion) s'en occupe. Ce qui est plus dur pour l'investisseur, c'est de trouver des acheteurs lorsqu'il souhaite vendre ses parts : cela prend du temps.

L'investissement locatif

L'investissement locatif

Placement de long terme, l'investissement locatif a un rendement moyen annuel qui est du niveau de celui d'un placement en SCPI c'est-à-dire entre 4 et 5%. Cependant, les démarches à faire avant d'obtenir un retour sur investissement sont bien plus longues que pour un placement en SCPI ou en bourse. Il faudra ajouter des frais de dossiers, plus les frais à la charge du propriétaire, le temps de trouver un locataire, les frais de copropriété,... A long terme, le rendement est au rendez-vous et l'épargnant est propriétaire d'un bien sur lequel il peut espérer une plus-value à la revente. Mais au prix de quel « effort » !

SCPI

Le crowdfunding immobilier

Un placement innovant et reposant sur l'immobilier. C'est ce que propose Homunity. Accessible dès 1 000€, un investissement dans le crowdfunding immobilier se déroule sur 12 ou 24 mois et offre des rendements compris entre 8 et 10% avant impôts. Quand l'épargnant investit dans un programme immobilier, il participe au financement de ce programme en prêtant de l'argent au promoteur et devient donc détenteur d'une obligation envers ce dernier. L'investisseur « sort » au bout de 12 mois et peut réinvestir son capital dans un nouveau projet.

Comment

Et vous, quel rendement vous semble le plus attrayant ?

N'hésitez pas à nous donner votre avis ici