Lyon

Les
informations
clés

5 pôles de compétitivité (santé, transport, marchandises...)

Lyon est le deuxième bassin d’emploi en France

Nombreux axes autoroutiers et une ligne de TGV

Formidable activité historique et culturelle

La ville

La ville de Lyon fait partie des plus grandes villes de France. Métropole d’une soixantaine de communes, elle compte environ 1,3 million de personnes. Cette concentration se justifie par l’ambiance singulière qui y règne. En effet, les lyonnais insisteront pour dire qu’il fait bon vivre à Lyon. Parfait équilibre entre ville et nature, ils peuvent profiter d’un nombre infini de brasseries, restaurants, parcs et autres lieux de sortie. Mais Lyon n’est pas juste une belle ville. Elle présente également des atouts économiques indéniables qui s’ajoutent à son charme particulier. Le premier atout est sans hésitation son réseau de transport. Idéalement situé dans le centre-est du pays, elle fait office de plateforme multimodale européenne. Grâce à son réseau ferroviaire, Lyon est devenue un véritable centre névralgique français. En effet, qu’il s’agisse de remonter sur la capitale ou de descendre dans le Sud-Est de la France, le passage par la cité lyonnaise est obligatoire. Les lyonnais ne manquent pas non plus d’axes autoroutiers. Par ailleurs, la plupart des marchandises européennes y transitent avant de se disperser dans le pays. Ces atouts géographiques entretiennent l’attractivité de Lyon, de sorte qu’on y trouve aujourd’hui cinq pôles de compétitivité majeurs, faisant de la métropole le deuxième bassin d’emplois français. Même si elle ne possède pas le rayonnement de Paris, le tourisme fleurit également dans la ville. Son statut de capitale mondiale de la gastronomie attire les fins gourmets et son patrimoine historique ravit les promeneurs. Lyon est une ville charmante, attirant surtout les secundo-accédants à la recherche d’un nid douillet. Quoique chaleureuse et calme, les étudiants ne sont pas en reste. Les grandes écoles et sites universitaires y sont nombreux, faisant de l’investissement locatif une bonne opportunité pour les investisseurs.

Le charme de la ville n’est pas à démontrer, mais comme toute ville, il faut savoir à quels endroits porter une attention particulière.

Où investir à Lyon

Comme à l’accoutumée dans les villes françaises, le centre-ville est un incontournable, avec de bonnes opportunités dans l’ancien. Les commerces y sont nombreux et la ville prend soin de ses infrastructures. Le Ier arrondissement lyonnais est aussi petit qu’il est vivant. Situé en contrebas de la colline de la Croix-Rousse, on s’y prélasse sur les terrasses de la Place des Terreaux, devant la fontaine Bartholdi. Dans le centre, les biens dans l’ancien ont une moyenne de 3 500€ le mètre carré.

Le IIème arrondissement convient aux investisseurs les plus fortunés. En plein sur la presqu’île lyonnaise, on le considère comme le lieu de rassemblement de la bourgeoisie lyonnaise. Il faut dire que les commodités y sont nombreuses. On y compte par exemple la gare de Lyon-Perrache, la place Bellecour et la rue de la République. Ce luxe pousse la demande vers le haut, ce qui influe grandement sur les prix. Quitte à trouver un logement dans ce secteur, les investisseurs préfèrent se tourner vers l’ancien quartier industriel de la Confluence. Là-bas, de plus en plus de biens commerciaux deviennent des locaux d’habitation, faisant de la zone un tertre d’opportunités.

Pour rester dans la thématique des biens d’exception, il faut se tourner vers le VIème arrondissement. Certains le comparent au XVIème arrondissement parisien. Il est vrai qu’il suffit de s’y promener quelques minutes pour voir la ressemblance. Les hôtels particuliers y côtoient des immeubles haussmanniens et on y trouve parmi les meilleures écoles de la ville. Pour embellir ce tableau, rien de mieux que le plus grand parc lyonnais. Dans ses 117 hectares de verdure se cachent le jardin botanique, le zoo de la ville et de nombreuses serres et chalets. Le Parc de la Tête d’or compte même en son sein un lac de 16 hectares où trône l’Île du Souvenir. Il faut débourser au moins 4 000€ le mètre carré pour acquérir un bien dans ce secteur si privilégié.

Même s’il détient le plus grand parc de la ville, le VIème n’est pas le plus verdoyant. Pour retrouver une atmosphère agréable de campagne, il faut se tourner vers le Vème arrondissement. Pas moins de quatre parcs sont dispersés dans cette partie de ville. Pour les férus de marche, le parc de Champvert est mitoyen à une voie piétonne d’un kilomètre et demi. Parfait pour les familles, ce secteur contient de nombreux collèges et lycées et est majoritairement composé de maisons de villes et immeubles de standing. Pour les plus modestes, s’écarter du centre-ville pour se rapprocher des villes mitoyennes est une solution à considérer. En effet, le prix moyen au mètre carré y est plus intéressant, puis qu’il oscille entre 2 500€ et 3 500€.

Comment finir cette analyse sans parler du fameux quartier de Gerland ? Probablement un des meilleurs nids d’opportunités à Lyon, ce quartier est considéré comme l’endroit où investir par les experts immobiliers. Le pôle de recherche en sciences de la vie attire les universitaires et autres sites d’étude. De plus, on trouve un grand nombre de résidences modernes autour du mythique Stade de l’Olympique Lyonnais. Enfin, le quartier de Gerland est bien desservi par les transports, le reliant au centre par le métro et deux lignes de tramway.