Grenoble

Les
informations
clés

3e commune de la région Auvergne-Rhône-Alpes et la plus grande métropole alpine, elle est surnommée la "capitale des Alpes"

Grenoble est un pôle universitaire important dans la région avec Sciences Po Grenoble, Grenoble Ecole de Management, l'Institut Polytechnique de Grenoble..

Important pôle de recherche scientifique sur le territoire français et vivier emblématique d'ingénieurs qualifiés dans les secteurs de pointe

Cette combinaison dynamisme économique et cadre de vie agréable proche de la montagne attire de plus en plus les investisseurs (pour le locatif surtout)

La ville

Grenoble, récemment classée 5ème ville la plus inventive au monde, attire sans cesse de nouvelles entreprises voulant installer un centre de recherche et développement. La ville rassemble donc un grand nombre de chercheurs et ingénieurs parmi les plus qualifiés de France.

On compte parmi ce vivier l’emblématique CEA (Commissariat à l'Énergie Atomique et aux énergies alternatives). Ce dernier possède un de ses sites majeurs sur la presqu’île où travaillent Schneider Electric, Air Liquide, Alstom, Arkema, ST Microelectronics, Soitec, Roche, Biomérieux, Rolls-Royce, Rossignol, Xerox, Teisseire… Les PME ne sont pas en reste, on y compte notamment Kelkoo, Spartoo, Airstar pour citer les plus connues.

Grâce au CEA et aux différents centres de recherches, plus de 200 startups se développent sur le territoire.

La ville foisonne de projets dont notamment le très ambitieux projet GIANT totalisant 1,2 milliard d’euros d’investissement sur 3 pôles d’excellence mondiale : GREEN-ER (énergies renouvelables), NANOBIO (bio-science et santé) et MINATEC (technologies de l’information et de la communication).

La vie étudiante est très active dans la cité Grenobloise. Au cœur des Alpes, la ville rassemble plus de 165 000 étudiants. Cette population en fait un atout majeur car il contribue à attirer des pôles et des entreprises. Évidemment, cette gravité étudiante offre également de belles opportunités pour l’investissement locatif.

L’ensemble de cette synergie attire en conséquence de nouveaux habitants en quête d’une zone combinant dynamisme économique et cadre de vie agréable. Grenoble, dont la réputation n’était pas des plus flatteuses du fait de sa situation en fond de vallée (« la cuvette grenobloise ») et de sa pollution, a su se réinventer et compte aujourd’hui près de 450 000 habitants. La population de la ville croît de façon importante et ce depuis les six dernières années. Depuis lors, plus de 50 000 habitants ont décidé d’emménager à Grenoble.

Où investir à Grenoble

Le marché sur la ville de Grenoble est en plein essor, avec une demande qui augmente de plus en plus. Si le centre-ville et le quartier de l’Ile Verte sont toujours aussi demandés, notamment grâce à leur niveau de vie et à la concentration de services, on note une augmentation de l’offre dans les quartiers au Sud de l’agglomération et une offre stable dans l’est.

Le centre-ville (Hyper Centre, Ile verte, Aigle)

Le centre et les quartiers généralement attractifs sont situés au nord de la ville et sont délimités par la gare à l’Ouest, le Boulevard Foch au sud et au nord et à l’est par l’Isère et les montagnes. Il rassemble le centre historique de Grenoble et les quartiers sur les quais de l’Isère. Dans ces quartiers les prix oscillent entre 2680€ et 3000€/m². En bref, une zone où les fourchettes de prix les plus hautes n’ont rien d’étonnant pour un centre-ville.

Les quartiers au sud du centre-ville.

On retrouve les quartiers de la Capuche et de la Bajatière de l’autre côté du Boulevard Foch. L’amélioration du confort de vie influe positivement sur l’offre et la demande du marché. Cette amélioration se traduit notamment par le projet du quartier de l’abbaye, sa proximité avec le centre et ses prix relativement bas. Dans ces quartiers, la fourchette des prix au m² se situe entre 2 100€ et 2 500€. On peut donc y devenir propriétaire d’un T3 neuf pour environ 140 000 €. Les arguments de cette zone attirent une grande partie des étudiants de la ville, gonflant l’offre locative.

Les quartiers de l’Est et de l’extrême Sud (Ampère, Euax, Claires, Villeneuve)

Dans ces quartiers situés aux périphéries Est et Sud de l’agglomération, on retrouve les prix les plus bas du marché grenoblois avec des offres entre 1 800€ et 2 300€/m². L’offre y est assez constante et les prix sont attractifs du fait du caractère moins résidentiel de la zone. Pourtant, la location y est importante. Ce quartier est surtout attirant pour les primo-accédants qui veulent devenir propriétaire pour moins de 100 000 €.

Les communes de banlieue

Comme pour la plupart des villes française, on retrouve bon nombre de communes autour de Grenoble. Ces dernières sont en grande partie à destination résidentielle. Le cadre de vie autour de l’agglomération iséroise est très attractif. À mi-chemin entre montagne et ville, bordés par des espaces verdoyants, ces communes accueillent une grosse partie de la population à la recherche de grandes étendues. On peut par exemple citer St-Egreve ou Sassenage au nord, sur la route de Voiron et à la sortie des Alpes. Claix et Pont-de-Claix au sud, ou encore Poisat et Saint-Ismier à l’est, où descendent les pistes de ski. Dans ces communes, l’offre se répartie de façon égale entre ancien et neuf. Elle concerne notamment des maisons de 5 pièces avec jardin. Dans ces communes, le prix moyen oscille autour de 2 000 € du m². Néanmoins, la fourchette de prix y est importante (1 200 €/m² - 3 000€/m²). Cette taille est la conséquence d’une grande diversité des biens, qu’ils soient anciens ou neufs.