Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI)

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI)

Quentin Romet

Les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) sont des véhicules d’investissement collectif dans l’immobilier. Elles permettent de réaliser un placement rentable, avec un faible risque sur le capital investi en échange de dividendes nets, qui peuvent être assimilés à un revenu foncier. Ils sont nets de charges, de frais de gestion, d’assurance contrairement à un investissement immobilier direct où vos loyers sont bruts (il faut déduire les frais de notaire, les frais de gestion, la taxe d’habitation, etc.), de plus vous n’avez pas à vous occuper de la gestion.

Il existe deux types de SCPI ; les SCPI fiscales et celles de rendement.

Les SCPI fiscales :

Il existe deux types de SCPI fiscales :

  • Dans un premier cas, celles qui permettent d’obtenir une réduction d’impôt sur le revenu, comme les SCPI Malraux (18% de réduction d’impôt du montant souscrit) ou Pinel (réduction de 2% par an du montant souscrit pendant 6 ou 9ans, puis 1% supplémentaire entre la 10ème et la 12ème année). L’investisseur en profite l’année suivant l’acquisition du bien.
  • Dans un deuxième cas, celles de déficit foncier qui permettent de gommer tout ou partie des revenus fonciers existants. Ainsi, il est possible de déduire des revenus fonciers existants l’ensemble des travaux de transformation ou d’amélioration des immeubles acquis. De plus, ce type de SCPI permet aux détenteurs d’imputer sur leur revenu global, un déficit foncier maximal de 10 700€ par an.

La vie de ces SCPI fiscales est rythmée selon 3 périodes : acquisition/rénovation ou construction, mise en location pendant 9 ans et enfin dissolution de la SCPI.

Contrairement à une acquisition immobilière classique, le souscripteur récupèrera le montant de la vente de ses parts uniquement lors de la dissolution de la SCPI (c’est-à-dire après la revente de l’ensemble des biens).

Les SCPI de rendement :

Ce type de SCPI permet d’investir dans de l’immobilier institutionnel. Avec un rendement aux alentours de 4,85% en 2015, ainsi que la fluctuation de vos parts en fonction du marché de l’immobilier, ce qui peut être positif puisque ce dernier est à la hausse depuis quelques années, font de cet investissement un placement très intéressant.

De plus, il est possible de faire un effet de levier : grâce au taux bas, vous pouvez vous constituer un patrimoine à crédit, les dividendes perçus participant au remboursement des mensualités d’emprunt.

Il est préférable d’investir sur le long terme, au moins 8 ans, pour que les frais soient couverts par la revalorisation des parts sauf si vous investissez à travers un contrat d’assurance-vie. Dans ce cas-là, c’est l’opérateur qui assure sa liquidité puisque vos parts sont gérées comme des unités de comptes classiques.

Ici, la fiscalité est la même que celle des revenus fonciers.

Ce type de placement à long terme permet donc de se constituer progressivement un capital et ainsi un complément de revenus.

Comme pour tout placement, de nombreux critères étant à prendre en compte pour le choix de ses SCPI, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel qui vous aidera, après un bilan patrimonial, à choisir celles qui correspondent le mieux à votre situation et vos objectifs.

N’hésitez pas à mixer vos SCPI afin de diversifier vos placements.

Pour découvrir tous les articles publiés par l’équipe Homunity n’hésitez pas à vous rendre régulièrement sur le blog.

Laisser un commentaire

Réagissez à cet article...

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire. Se connecter