Où investir à Dunkerque ?

Choisissez une ville où investir

Les informations clés

5e ville de la région Hauts-de-France

3e port de France

Dynamisme économique

Ville historique

Avec une population relativement jeune et à majorité féminine, Dunkerque est la 5e ville de la région Hauts-de-France en termes de population

Le Grand port maritime de Dunkerque est le 3e port de France en termes de trafic et le premier bassin d'emploi de la ville devant la grande distribution

Située à 300km de cinq grandes capitales, le dynamisme économique est important (agroalimentaire, métallurgie avec ArcelorMittal, énergie, pharmaceutique)

Dunkerque est une ville chargée d'Histoire (Jean Bart, les deux Guerres Mondiales) et abrite le fameux festival de fin janvier à début avril

La ville

Dunkerque est la sous-préfecture la plus septentrionale de France, dans le département du Nord, à 65 km au nord-ouest de Lille et à 240 km au nord de Paris. La ville se trouve par ailleurs à moins de 300 km de quatre autres capitales européennes : Amsterdam, Bruxelles, Londres et Luxembourg.

La « cité de Jean Bart », du nom du célèbre corsaire du XVIIe siècle qui sauva la France de la famine, est baignée par la mer du Nord et délimitée par de nombreux canaux et cours d’eau. La construction d’une église afin d’évangéliser le hameau de pêcheurs a donné son nom à la future ville, composé des mots néerlandais duin (« dune ») et kerk (« église »), c’est-à-dire « l’église des dunes ». La ville est plus particulièrement connue pour son très ancien carnaval qui a lieu de janvier à mars, et durant lequel une grande partie des 86 000 habitants défilent en bandes dans les rues de la ville, détruite à plus de 70 % pendant la Seconde Guerre mondiale et reconstruite dans un style plus moderne.

En baisse quasi constante depuis la fin des années 2000, le marché immobilier dunkerquois reprend aujourd’hui des couleurs, avec une augmentation des transactions (environ 2% par an). 

Dunkerque est actuellement en pleine mutation, notamment grâce à la phase II de l’opération Grand Large, qui a pour objectif de relier le centre-ville à la mer, avec la création d’une centaine de logements et des commerces.

Depuis 2020, Patrice Vergriete est le maire de la ville. Il fait partie du parti du Front Populaire. 

Typologie des logements et des habitants

La moyenne d’âge des habitants est de 40 ans. Le revenu médian annuel par ménage est de 23 871 €, soit environ 1 300 € de plus que la moyenne nationale qui se situe à 22 500 €. Le taux de chômage est de 20,3 %. 

Il y a 45 546 logements qui sont répartis de la manière suivante: 90,3 % de résidences principales, 2,8 % de résidences secondaires, 7 % de logements vacants et 26,8 % de logements sociaux. 53,5 % des habitants sont locataires de leur résidence principale et 45,5 % en sont propriétaires. Cela témoigne que la ville peut être propice à l’investissement locatif. Le type de bien que l’on retrouve le plus souvent est un logement de type 5 pièces ou plus et celui que l’on retrouve le moins est un logement de type studio. 

L'analyse

Le prix moyen par mètre carré, pour un appartement, est de 1 925 €. Ce prix varie entre une fourchette de prix basse estimée à 1 328 € et une fourchette de prix haute estimée à 2 631 €. Pour une maison, il faudra compter, en moyenne, 1 868 €. Ce prix oscille entre 1 273 € et 2 567€.

Quartier Malo-les-Bains / Rosendaël

Ce sont les quartiers de Malo-les-Bains et Rosendaël, valeurs sûres du marché dunkerquois situées en bord de mer, qui tirent les prix vers le haut. Les acquéreurs sont prêts à mettre plus cher afin de s’installer dans ces quartiers , avec un engouement notable des Lillois et des Belges. 

Malo-les-Bains totalise 3 113 habitants, dont la moyenne d’âge est de 42 ans. Le revenu médian annuel par ménage est de 27 913 €, soit plus de 5 000 € que la moyenne nationale. Le taux de chômage est, quant à lui, de 16,8 %. 

Il y a 2 260 logements répartis de la manière suivante: 75,8 % de résidences principales, 12,1 % de résidences secondaires, 12,1 % de logements vacants et 1,3 % de logements sociaux. 

Le prix moyen par mètre carré, pour un appartement, est de 2 076 €. Ce prix oscille entre 1 336 € et 2 867 €. Pour une maison, il faudra compter, en moyenne, 2 333 €. Ce prix varie entre 1 501 € et 3 222 €. 

Rosendaël totalise 6 891 habitants, dont la moyenne d’âge est de 41 ans. Le revenu médian annuel par ménage est de 28 893 €, soit plus de 6 000 € de plus que la moyenne nationale. Le taux de chômage est, quant à lui, de 14,9 %. 

Le quartier comptabilise 3 876 € répartis de la manière suivante: 89,2 % de résidences principales, 3 % de résidences secondaires, 7,8 % de logements vacants, 2,3 % de logements sociaux. 55,4 % des habitants sont propriétaires de leur résidence principale et 43,8 % en sont locataires. Le prix moyen par mètre carré, pour un appartement, est de 1 918 €. Il peut varier entre 1 187 € et 2 642 €. Pour une maison, il faudra compter, en moyenne, 2 140 € par mètre carré. Ce prix oscille entre 1 324 € et 2 947 €. 

Quartier Le Méridien

Ce quartier est situé à l’est de la ville et totalise 4 772 habitants, dont la moyenne d’âge est de 55 ans. Le revenu médian annuel par ménage est de 25 543 €, soit près de 3 000 € de plus que la moyenne nationale. Le taux de chômage est de 14,3 %. 

Il comptabilise 3 364 logements répartis de la manière suivante: 83,4 % de résidences principales, 9,2 % de résidences secondaires, 7,4 % de logements vacants et 13 % de logements sociaux. 52,2 % des habitants sont propriétaires de leur résidence principale et 46,7 % en sont locataires. Cela démontre que ce quartier n’est pas forcément le plus propice à l’investissement locatif. 

Les autres villes de la même région

L’analyse Homunity Homunity prend à coeur l’étude de chacune des villes dynamiques en France, et ainsi trouver les quartiers les plus pertinents où investir. Il s’agit à chaque fois de notre analyse, et nous serons ravis d’échanger avec vous si notre point de vue diverge du vôtre.