Strasbourg

Les
informations
clés

Capitale de la région historique d'Alsace et 1ère commune du Grand Est par sa population (7e de France)

Strasbourg, symbole de la construction européenne, abrite des institutions européennes et internationales (Parlement Européen, Conseil de l'Europe...)

Ville universitaire avec une dimension internationale (20% des étudiants étant des étrangers)

Le centre-ville de Strasbourg, sur la Grande-Ile, est entièrement inscrit au patrimoine mondial de l’humanité par l'UNESCO et attire de nombreux visiteurs

La ville

Strasbourg est la préfecture du Bas-Rhin, et la septième ville française, avec 270 000 habitants.

La ville est devenue le symbole de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne et s’est spécialisée dans les fonctions politique, culturelle et institutionnelle. On y trouve de nombreuses institutions européennes et internationales comme le Conseil de l’Europe et le Parlement européen mais également des institutions nationales puisque la ville est la capitale historique de l’Alsace et à présent de la région Grand Est (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine).

Neuvième aire urbaine du pays avec près de 800 000 habitants, Strasbourg est une ville dynamique qui accueille cinq pôles de compétitivité labellisés et de nombreux sièges sociaux d’entreprises, dont des filiales de grands groupes allemands (Lidl, Crédit Mutuel, Steelcase, Le Coq Sportif, Puma, Adidas…). C’est également un centre financier important, la plupart des grandes banques françaises et européennes disposant de sièges sociaux et de salles de marchés. La proximité de la frontière allemande et, plus au sud, de la Suisse, est un atout de taille qui confère à la région un grand dynamisme.

Strasbourg est historiquement un carrefour incontournable grâce à son emplacement stratégique au centre de l’Europe ; elle accueille chaque année de nombreux touristes et dispose d’un événement mondialement connu : le marché de Noël. De plus, la ville dispose d’une offre culturelle de qualité avec un théâtre, un opéra et une bibliothèque nationale. L’ensemble du centre historique est entièrement inscrit au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1988.

Enfin, Strasbourg est une ville étudiante comptant plus de 60 000 étudiants et des établissements de renom (Institut d’Études Politiques, ÉNA, EM Strasbourg, nombreuses universités…), tirant le marché immobilier vers le haut.

Le revenu médian annuel est de 17 400 euros (en 2012, à comparer avec un revenu médian national de 19 800 euros) et le taux de chômage est de 10,6 %.

En 2014, c’est le maire socialiste Roland Ries qui est élu à la tête de la ville.

Où investir à Strasbourg

Strasbourg est la troisième métropole française la plus attractive selon le dernier baromètre E&Y.

Pourtant, les prix dans l’immobilier ancien strasbourgeois ont accusé une baisse de 0,9 % en 2016, selon le baromètre réalisé début janvier par MeilleursAgents.com. Ceci même alors que le site spécialisé relevait sur la même période une hausse générale dans toutes les grandes villes françaises (jusqu’à 6,6 % à Lyon). Même Marseille, généralement mal aimée par les investisseurs, s’en tire mieux, les prix étant restés stables par rapport à l’année précédente. La faiblesse de la demande explique en grande partie la baisse constatée, avec en moyenne un acheteur pour un bien en vente, alors qu’on estime qu’un marché équilibré compte deux à trois acheteurs pour un bien.

Cependant, une légère reprise se fait jour depuis le début de l’année avec une hausse du nombre de transactions, due notamment à la chute des taux d’emprunt, permettant aux particuliers d’emprunter plus et plus facilement.

Les prix peuvent varier du simple au double à Strasbourg, s’échelonnant de 1 960 euros à 3 900 euros par m² pour un appartement (2 620 euros en moyenne) et de 1 970 euros à 3 950 euros par m² pour une maison (2 630 euros en moyenne) ; il n’y a donc pas de différence de prix notable entre appartements et maisons.

C’est sans surprise le centre-ville qui concentre la demande la plus importante ; le prix moyen y est de 3 500 euros le mètre carré pour un appartement (3 650 euros pour le quartier Mairie et 3 250 euros pour le quartier Petite France, 3 550 euros pour Orangerie ou Broglie). Mais on peut parfois atteindre les 6 000 euros, comme pour un appartement récemment refait à neuf en plein centre, avec parquets en bois massif, grande hauteur sous plafond et vue sur la cathédrale.

Les quartiers de Hautepierre ou Elesau sont plus abordables, en-dessous de 2 000 euros le mètre carré en moyenne. Pour 2 200 euros le mètre carré, on peut aussi penser à chercher du côté du quartier Bourse -Esplanade - Krutenau, avec des appartements semi-récents et en bon état.

Les perspectives de plus-value étant réduites, notamment à cause d’un chômage dans la moyenne du pays et d’une démographie en berne, le marché de l’investissement locatif semble plus indiqué pour l’investisseur.

Strasbourg est en effet très active sur le marché locatif des petites surfaces (chambres, studios ou T1), représentant une location sur deux.