Est-il possible d’investir dans l’immobilier via une assurance-vie ?

Assurance Vie
Temps de lecture : 4 minutes
Est-il possible d’investir dans l’immobilier via une assurance-vie ?

Vous avez tout à fait la possibilité d’investir dans l’immobilier via une assurance-vie : il faut pour cela opter pour un contrat en unités de compte plutôt qu’en fonds en euros. Plusieurs supports immobiliers s’offrent à vous, tels que la SCPI, l’OPCI ou encore la SCI. 

En plus de ne pas avoir à gérer les biens dans lesquels vous investirez indirectement, vous bénéficierez également de la fiscalité avantageuse de votre assurance-vie. Et ce, pour vous comme pour vos bénéficiaires !

L’assurance-vie, comment ça marche ?

Souscrire à un contrat d’assurance-vie, c’est s’engager à effectuer des versements réguliers visant à se constituer une épargne. L’argent que vous versez fructifie au fil du temps, dans le but de vous rendre un capital ou une rente périodique à la fin du contrat. Divers supports d’investissements peuvent être utilisés dans le cadre de l’assurance-vie, et il est parfaitement possible d’investir dans l’immobilier via une assurance-vie.

Les intérêts se calculent selon le support d’investissement choisi, les fonds en euros ou en unités de compte. On parle en effet d’unités de compte (UC) pour désigner des supports pouvant prendre la forme d’actions, d’obligations ou de parts de SCPI (société civile de placement immobilier) par exemple. Leur valeur n’est pas définie en euros, mais en nombre de parts ou d'actions.

Avec un fonds en euros, le capital est garanti, tandis qu’avec des unités de comptes, vous vous exposez à un risque de perte. Néanmoins, les bénéfices potentiels sont aussi généralement plus élevés : alors que les fonds en euros offrent des rendements moyens tournant autour d’1,5%, les UC offrent des rentabilités tournant autour de 10%. Plusieurs types d’unités de comptes sont possibles :

  • Des produits structurés, constitués d’un lot d’obligations d’entreprise ou d’Etat, ou d’actions. Ils se déclinent en plusieurs niveaux de risques et offrent une certaine forme de diversification.
  • Des titres vifs qui vous laissent plus libre dans le choix des actions ou des obligations, mais qui vous exposent à un risque de perte en capital plus élevé.
  • Les OPCVM, ou organismes de placements collectifs en valeurs mobilières, des portefeuilles incluant des titres financiers relatifs par exemple à des sociétés d’investissement à capital variable, ou des fonds communs de placement.
  • Les supports immobiliers, qui font l’objet de cet article. Il s’agit des unités de compte pierre papier qui vous permettent réellement d’investir dans l’immobilier avec une assurance-vie.
Vous voulez connaitre l'investissement idéal pour votre profil ?
Découvrez en quelques clics nos recommandations d'investissement qui vous conviennent et recevez instantanément votre profil d'investisseur personnalisé.
Lancer le diagnostic S'inscrire

Quelles sont les possibilités pour investir dans l’immobilier avec une assurance-vie ?

Il est donc possible d’investir dans l’immobilier avec une assurance-vie en optant pour des unités de compte. Il existe plusieurs grandes familles de supports immobiliers : 

  • Les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier) : des sociétés qui sélectionnent des actifs immobiliers pour en faire l’acquisition, choisissent les locataires, assurent la gestion des éventuels travaux et toutes les tâches de gestion administrative. Votre argent est utilisé pour acquérir des parts de SCPI, générant ainsi des dividendes trimestriels qui viennent gonfler le capital de votre assurance-vie.
  • Les OPCI (organismes de placement collectif en immobilier) : leur fonctionnement est semblable à celui des SCPI, mais contrairement à ces dernières, ils s’ouvrent également à des actifs financiers (et pas seulement immobiliers).
  • Les SCI (sociétés civiles immobilières) : des sociétés qui font l’acquisition de parts de SCPI ou d’OPCI, ou bien là aussi d’un patrimoine immobilier plus direct. 
  • Les SIIC (sociétés d’investissement immobilier cotées) : une foncière cotée dotée d’une véritable transparence fiscale, qui se traduit par une taxation des revenus et des plus-values par le biais des actionnaires (et non au niveau de la société elle-même). En contrepartie, la part des loyers reversée aux actionnaires se montre relativement plus importante que pour d’autres fonds.

Les opportunités sont donc multiples lorsque l’on décide d’investir dans l’immobilier en assurance-vie, et vous offre en tant qu’investisseur une véritable flexibilité, tout en vous faisant bénéficier de la fiscalité avantageuse de l’assurance-vie.

Quels sont les avantages d’investir en immobilier avec l’assurance-vie ?

Investir dans l’immobilier en assurance-vie, c’est effectivement bénéficier d’une fiscalité avantageuse. C’est aussi l’assurance d’accéder à l’investissement dans la pierre sans avoir à vous embarrasser de la gestion des biens.

Une fiscalité avantageuse pour vos placements

Si vous envisagez d’investir dans l’immobilier avec une assurance-vie, alors vous bénéficierez d’une exonération d’impôt sur le revenu pour les intérêts générés par votre contrat. Pour cela, il faut que les fonds soient replacés au sein du contrat d’assurance-vie. 

Par ailleurs, si vous souhaitez récupérer une partie ou l’intégralité des fonds investis, vous avez la possibilité de bénéficier d’une fiscalité réduite en fonction de l’ancienneté du contrat. Il est recommandé d’attendre au moins 8 ans pour bénéficier des meilleures conditions.

Enfin, en cas de succession, vos héritiers peuvent recevoir le capital du contrat d’assurance-vie dans avoir à payer de droits de succession, ou bien en étant soumis à une fiscalité là aussi réduite. Notez qu’il est également possible au souscripteur de leur transmettre les sommes versées en dehors de la succession (avant son décès).

Accéder à la pierre, sans avoir à gérer les biens

Investir dans l’immobilier via l’assurance-vie, c’est aussi utiliser un support indirect avec des formats tels que la SCPI. Vous vous constituez un patrimoine immobilier sans avoir à en assurer la gestion, puisque celle-ci est réalisée par la société de gestion de la SCPI. C’est cette dernière qui choisit les locataires, sélectionne les biens, et prend la décision de réaliser les travaux de rénovation ou de réparation nécessaires dans les immeubles concernés.

De votre côté, les dividendes générés chaque trimestre par les parts dans lesquelles vous avez investi par le biais de votre assurance-vie sont réinvestis dans votre contrat. Votre épargne tend ainsi à croître, tout en vous faisant bénéficier de la fiscalité intéressante de l’assurance-vie.

Les perspectives de ce type de placement sont donc bien différentes d’un investissement immobilier locatif en direct, qui vous pousse à l’inverse à devoir gérer par vous-même la recherche des locataires et les actions d’entretien ou de maintenance du bien immobilier concerné. En d’autres termes, vous bénéficiez de davantage de flexibilité.

 

* Investir comporte des risques. Les performances passées ne présagent pas des performances futures

Vous voulez connaitre l'investissement idéal pour votre profil ?
Découvrez en quelques clics nos recommandations d'investissement qui vous conviennent et recevez instantanément votre profil d'investisseur personnalisé.
Lancer le diagnostic S'inscrire

Des questions ?

Faites appel à nos experts

Notre équipe d'experts en Assurance-vie est à votre disposition pour discuter de votre projet.

Contacter un expert