L’année 2020 fut morose pour l’assurance-vie qui a subi une décollecte de 7,3 milliards néanmoins elle reste le placement préféré des Français. Placement sécuritaire et rendement intéressant peut s’avérer appréciable et non-négligeable.

Qu’est-ce qu’une assurance-vie ?

L’assurance-vie est un produit d’épargne, à moyen ou long terme, dans lequel votre argent peut être investi sur différents supports.

Une fois la souscription du contrat réalisée avec un versement initial, vous avez la possibilité d’en effectuer sans limite de montant. Contrairement aux idées reçues, il est possible de clôturer votre contrat ou bien d’effectuer des retraits à tout moment, toutefois il est fiscalement plus intéressant d’épargner au moins 8 ans.

À la fin du contrat, vous (ou en cas de décès votre bénéficiaire) toucherez les sommes investies ainsi que les intérêts.

Pour qui ?

Les épargnants se tourne vers un contrat d’assurance-vie pour répondre à des besoins aussi divers et variés tels que :

  • se constituer une épargne de précaution ou une épargne retraite ;
  • optimiser la gestion d'un capital ;
  • obtenir des revenus réguliers ;
  • prévoir le financement des études des enfants ;
  • transmettre votre patrimoine a un bénéficiaire
  • être exonéré de droits de succession

Les deux types de support

Il existe plusieurs types de contrat mais deux d’entre eux sont les plus utilisés par les épargnants.

Les contrats monosupport

Dans un contrat monosupport, votre épargne est investie sur des produits sans risque (obligations, etc). De ce fait, le capital investi est garanti à tout moment et les intérêts de l’année sont définitivement acquis. Ce type de contrat est destiné aux personnes qui favorisent la sécurité à la rentabilité.

Les contrats multisupports

Dans un contrat multisupport, votre épargne est investie dans des produits sans risque et également dans des placements liés à la bourse (obligation, actions, fonds, etc). Cet investissement est du coup plus risqué mais peut être plus rémunérateur car il pourra bénéficier du dynamisme des marchés.

Ce type de contrat est avantageux pour plusieurs raisons :

  • le choix d'investissement : vous décidez où va votre argent,
  • la rentabilité potentielle : les gains et les plus-values réalisées peuvent être très intéressantes en comparaison d'un fonds euro,
  • la possibilité de déléguer une partie ou l'entièreté de la gestion de votre assurance vie.

Les avantages de l’assurance-vie

Si l’assurance-vie est le placement préféré des Français c’est parce qu’il comporte de nombreux avantages.

Un contrat flexible

Contrairement aux idées reçues, l’épargne dans une assurance-vie n’est pas bloquée. En effet, l’intégralité de votre investissement est disponible à tout moment. Si vous avez besoin de liquidité, vous procéderez à une demande de rachat :

  • partiel : vous récupérerez qu’une partie de la valeur de votre contrat
  • total : vous récupérez l’intégralité mais perdez l’antériorité fiscale de votre contrat.

Une fiscalité avantageuse

Quand vous souscrivez à une assurance-vie, vous avez la possibilité de désigner un ou plusieurs bénéficiaires (morale ou physique). Lors de votre décès, le capital sera versé à la dite personne avec des conditions fiscales avantageuses. En effet, l’assurance-vie n’est pas considérée comme une succession ainsi votre bénéficiaire profitera d’un abattement individuel de 152 000 € capital + intérêts compris. Au-delà de ce montant, il y a deux niveaux de taxation.

Un contrat accessible

L’assurance-vie est très facile d’accès puisque toutes les banques traditionnelles peuvent vous en proposer une. Vous avez donc la possibilité de souscrire dans une agence ou directement en ligne.

Les inconvénients du contrat d'assurance

Si on doit retenir qu’un désavantage à l’assurance-vie ce serait ses frais de gestion qui peuvent s’avérer onéreux.

  • Les frais de gestion sont compris entre 0.6 et 1 % du capital ;
  • Les frais d'arbitrage sont au minimum de 1 % ;
  • Les frais d’entrée vont jusqu’à 5 % du montant versé.

Attention les frais varient en fonction du terme du contrat.

Quelle est la fiscalité de l’assurance-vie ?

Depuis 2017, la flat tax est appliquée sur les intérêts issus de votre contrat d'assurance-vie. Toutefois, elle s'applique uniquement lorsque vous retirez une partie de votre capital. 

Si vous effectuez un retrait inférieur à 150 000 €, cette somme sera imposée à 7,5 % s'il est effectué après 8 années de détention. Au-delà, le Prélèvement Forfaitaire Unique est appliqué à hauteur de 30 %.

Enfin, si vous n'effectuez aucun retrait, vous n'aurez rien à payer !