Investir dans une assurance vie pour ses enfants ou petits-enfants

Assurance Vie
Temps de lecture : 9 minutes
Investir dans une assurance vie pour ses enfants ou petits-enfants

Investir dans une assurance vie pour vos enfants ou petits-enfants est à la fois stratégique et généreux. Que ce soit pour anticiper les frais d'études supérieures, constituer un capital pour leurs premiers projets de vie ou simplement les protéger financièrement, ouvrir une assurance vie pour un mineur s’inscrit comme un choix judicieux.

Cette épargne à long terme offre une fiscalité avantageuse et permet une transmission de patrimoine sécurisée.

Dans cet article, vous découvrirez pourquoi souscrire une assurance vie pour vos enfants ou vos petits-enfants peut influencer positivement leur avenir financier. Nous vous présenterons les différents types de contrats disponibles et l’âge minimum requis pour commencer. Nous aborderons aussi les modalités de souscription, les précautions à prendre pour garantir un investissement sécurisé, et comment gérer efficacement le contrat. Enfin, nous vous montrerons comment alimenter le contrat pour optimiser sa croissance.

Avec ces informations, vous pourrez ouvrir une assurance vie pour vos enfants ou petits-enfants en toute confiance, en faisant le meilleur choix pour leur avenir.

Pourquoi souscrire une assurance-vie pour son enfant ?

Les avantages fiscaux

Souscrire une assurance-vie pour votre enfant offre des avantages fiscaux significatifs. En effet, si celui-ci la conserve durant toute sa jeunesse, l’argent investi dans l’assurance vie sera placé pendant plus de huit ans. Votre enfant ou votre petit-enfant pourra alors bénéficier d'un abattement fiscal annuel. Cet abattement sera de 4 600 euros pour une personne seule lors d'un rachat, ce qui réduit considérablement les prélèvements fiscaux sur les gains. Si votre enfant garde son assurance vie jusqu’à sa majorité, il bénéficiera alors d’une plus grande l'épargne grâce à cet abattement. 

En plus de cet abattement, votre enfant pourra bénéficier d’une imposition réduite sur ces gains. En effet, si votre enfant conserve son assurance vie pendant plus de huit ans, il sera uniquement soumis à un prélèvement forfaitaire de 7,5% ainsi qu’à des prélèvements sociaux de 17,2%. Il sera donc imposé en tout à 24,7% sur ces gains. 

Votre enfant bénéficiera donc d’une réduction de 5,3% par rapport au Prélèvement forfaitaire unique (PFU)* de 30%, imposé sur les gains des assurances vie conservées moins huit ans. 

Durée d’investissement des primes versées Imposition
Entre 0 et 8 ans Prélèvement forfaitaire unique (PFU)* de 30%
Plus de 8 ans avec primes versées inférieures à 150 000 euros Prélèvement forfaitaire de 7,5 % + prélèvements sociaux de 17,2 %
Plus de 8 ans avec primes versées supérieures à 150 000 euros Prélèvement forfaitaire unique (PFU)* de 30%

*Le prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou flat tax est composé de 12,8 % d’impôt sur le revenu et de 17,2 % de prélèvements sociaux.

Économiser pour des projets futurs

L'assurance-vie est un excellent moyen d'épargner pour les grands projets de vie de votre enfant ou de votre petit enfant, telles que les études supérieures, l'achat d'une première voiture, permis de conduire ou même un apport pour un futur achat immobilier. En commençant tôt, vous permettez à cette épargne de croître sur le long terme, profitant ainsi des intérêts composés et des rendements potentiels des investissements sur les unités de compte ou les fonds en euros. 

Vous trouverez dans le dernier paragraphe de cet article une simulation vous permettant d’observer les avantages des intérêts composés créés à l’aide d’une assurance vie. 

Meilleure option comparée aux livrets bancaires

Comparée aux options comme le Livret A, l'assurance-vie offre des rendements plus élevés, surtout avec des contrats multisupports où les investissements peuvent inclure des unités de compte offrant des rendements supérieurs sur le long terme. De plus, contrairement aux livrets d'épargne réglementés, il n'y a pas de plafond de versement sur l'assurance-vie, ce qui vous offre la flexibilité de verser autant que vous le souhaitez en fonction de vos capacités financières.

Vous voulez connaitre l'investissement idéal pour votre profil ?
Découvrez en quelques clics nos recommandations d'investissement qui vous conviennent et recevez instantanément votre profil d'investisseur personnalisé.
Lancer le diagnostic S'inscrire

Les différents types de contrats d’assurance-vie

Contrats monosupports et multisupports

Les contrats monosupports se concentrent sur un fonds en euros, garantissant la sécurité du capital, tandis que les contrats multisupports permettent de diversifier les investissements entre le fonds en euros et les unités de compte comme les actions ou les obligations. Cette diversification peut offrir un potentiel de rendement plus élevé, bien que cela implique un risque plus élevé de perte en capital.

Gestes libres vs gestion pilotée

Vous avez le choix entre la gestion libre, où vous gérez vous-même les investissements, et la gestion pilotée, où les décisions d'investissement sont confiées à des experts. La gestion pilotée peut être avantageuse si vous préférez bénéficier de conseils professionnels pour optimiser le rendement potentiel tout en modérant les risques.

Sélection des supports d’investissement

La sélection des supports d'investissement est cruciale pour équilibrer le risque et le rendement. Les fonds en euros offrent sécurité et rendement régulier, tandis que les unités de compte peuvent augmenter le potentiel de rendement de votre portefeuille. Il est essentiel de choisir des supports qui correspondent à vos objectifs financiers et au profil de risque que vous êtes prêt à assumer pour votre enfant.

Comment souscrire une assurance-vie pour un mineur ?

Les étapes d’inscription pour investir dans une assurance vie 

Pour souscrire à une assurance-vie pour votre enfant, commencez par identifier le type de contrat adapté à l’aide du paragraphe précédent. 

Vous devez ensuite compléter et signer le bulletin de souscription avec la mention « en tant que représentant légal ». Il est essentiel que les deux parents ou représentants légaux participent à cette démarche, surtout si l'enfant a moins de 12 ans, pour laquelle l'accord et la signature des deux sont requis. Si l'enfant a plus de 12 ans, son consentement est également nécessaire.

Les documents nécessaires pour l’inscription d’un enfant

Les documents requis incluent le bulletin de souscription signé, une annexe complémentaire pour chaque support spécifique, et des justificatifs d'identité pour les représentants légaux et l'enfant s'il a plus de 12 ans. Il vous faudra aussi fournir un justificatif de domicile récent et une preuve de l'origine des fonds pour les versements importants.

Rôles et responsabilités des parents

Les parents ou tuteurs légaux sont responsables de la gestion du contrat jusqu'à la majorité de l'enfant. Ils doivent s'assurer de la bonne administration des fonds et peuvent, par exemple, décider de bloquer les retraits jusqu'à ce que l'enfant atteigne un certain âge, souvent fixé à 25 ans au maximum. Cette gestion prudente vise à préserver le capital pour des objectifs à long terme, comme les études supérieures ou le premier achat immobilier de l'enfant.

Les précautions à prendre lors de la souscription

Comprendre les frais associés

Lorsque vous envisagez d'ouvrir une assurance-vie pour votre enfant, il est crucial de bien comprendre les frais associés au contrat. Ces frais peuvent inclure des frais d'entrée lors de l'ouverture du contrat, des frais de gestion annuels pour le maintien du contrat, et des frais de sortie en cas de rachat partiel ou total du contrat. Chaque assureur a sa propre politique de frais, il est donc important de les examiner attentivement avant de vous engager. Si vous envisagez de souscrire à une assurance vie pour votre enfant ou pour votre petit-enfant, examinez bien les frais de gestion annuels car cette assurance vie sera sûrement conservée pendant plus d’une dizaine d'années. 

Évaluer les risques et le potentiel de rendement

Il est également essentiel d'évaluer les risques associés à l'assurance-vie ainsi que le potentiel de rendement. Certains contrats d'assurance-vie sont investis sur les marchés et sont donc sujets à volatilité. La compréhension de ces éléments vous aidera à choisir un contrat qui correspond à votre tolérance au risque et aux objectifs financiers à long terme pour votre enfant. 

Comme nous le disons souvent chez Homunity, plus un placement offre des rendements élevés, plus le risque associé à ce placement est important.

Gestion du contrat d'assurance-vie pour un enfant

Versements et retraits

Lorsque vous souscrivez à une assurance vie pour votre enfant, vous pouvez alimenter ce contrat à votre rythme sans plafond de versement, permettant ainsi une flexibilité selon vos capacités financières. Les parents contrôlent le capital et ne permettent des retraits par l’enfant qu’à partir de ses 18 ans, sauf autorisation préalable. Cette gestion assure que les fonds restent intacts et continuent de croître jusqu'à ce que l'enfant atteigne la maturité financière.

Désignation des bénéficiaires

Jusqu'à l'âge de 16 ans, les parents sont généralement les bénéficiaires par défaut du contrat. Après cette période, l’enfant peut désigner un bénéficiaire pour la moitié de la quotité disponible par testament. Une fois l'enfant majeur, à 18 ans, il obtient le plein contrôle du contrat et peut modifier la clause bénéficiaire à sa guise.

Les différentes méthodes pour alimenter une assurance vie pour son enfant

Versement unique

Vous pouvez choisir d'effectuer un versement unique pour alimenter l'assurance vie de votre enfant. Cette méthode permet de constituer rapidement un capital initial et de profiter de la croissance à long terme des investissements.

Versements réguliers et ponctuels

Les versements réguliers sont une excellente façon de construire progressivement l'épargne de votre enfant, en permettant aux fonds d'accroître grâce à l'effet des intérêts composés. Vous avez également la possibilité de faire des versements ponctuels, comme lors des anniversaires ou autres occasions spéciales, pour augmenter le montant épargné sans impacter votre budget quotidien. Ces contributions peuvent provenir de cadeaux de famille ou de donations, et tant qu'elles sont considérées comme des présents d'usage, elles ne nécessitent pas de déclaration fiscale. Toutefois, pour des donations plus significatives, il est nécessaire de remplir une déclaration de dons manuels.

Simulation des intérêts composés générés par la future assurance-vie de votre enfant

Investir pour son enfant à l'aide d'une assurance vie permet de profiter de l'effet puissant des intérêts composés.

Pour rappel, les intérêts composés sont les intérêts calculés sur le capital initial et sur les intérêts accumulés des périodes précédentes. 

En d'autres termes, c'est un processus où les intérêts gagnés ou dus sont réinvestis ou ajoutés au capital de sorte que, dans les périodes suivantes, les intérêts sont calculés sur une somme plus importante. Cela permet à l'argent de croître plus rapidement par rapport aux intérêts simples, où les intérêts ne sont calculés que sur le capital initial.

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous, plusieurs simulations des gains potentiels d’une assurance-vie pour votre enfant ou votre petit-enfant. Pour vous simplifier la tâche, nous avons effectué ces simulations sur 10 ans et sur 18 ans (de la naissance à la majorité) en variant les taux d’intérêt et les valeurs des versements mensuels programmés. 

Simulation sur 10 ans 

Taux d'intérêt annuel Versement mensuel Nombre d’années Total des intérêts versés* Capital final*
2% 50 € 10 ans 570 €* 6 570 €
2% 100 € 10 ans 1 140 €* 13 140 €
2% 200 € 10 ans 2 279 €* 26 279 €
2% 400 € 10 ans 4 559 €* 52 559 €
Taux d'intérêt annuel Versement mensuel Nombre d’années Total des intérêts versés* Capital final*
4% 50 € 10 ans 1 204 €* 7 204 €*
4% 100 € 10 ans 2 407 €* 14 407 €*
4% 200 € 10 ans 4 815 €* 28 815 €*
4% 400 € 10 ans 9 629 €* 57 629 €*
Taux d'intérêt annuel Versement mensuel Nombre d’années Total des intérêts versés* Capital final*
6% 50 € 10 ans 1 908 €* 7 908 €*
6% 100 € 10 ans 3 817 €* 15 817 €*
6% 200 € 10 ans 7 634 €* 31 634 €*
6% 400 € 10 ans 15 268 €* 63 268 €*

Simulation sur 18 ans (de la naissance à la majorité)

Taux d'intérêt annuel Versement mensuel Nombre d’années Total des intérêts versés* Capital final*
2% 50 € 18 ans 2 047 €* 12 847 €*
2% 100 € 18 ans 4 095 €* 25 695 €*
2% 200 € 18 ans 8 190 €* 51 390 €*
2% 400 € 18 ans 16 379 €* 102 779 €*
Taux d'intérêt annuel Versement mensuel Nombre d’années Total des intérêts versés* Capital final*
4% 50 € 18 ans 4 587 €* 15 387 €*
4% 100 € 18 ans 9 174 €* 30 774 €*
4% 200 € 18 ans 18 349 €* 61 549 €*
4% 400 € 18 ans 36 698 €* 123 098 €*
Taux d'intérêt annuel Versement mensuel Nombre d’années Total des intérêts versés* Capital final*
6% 50 € 18 ans 7 743 €* 18 543 €*
6% 100 € 18 ans 15 487 €* 37 087 €*
6% 200 € 18 ans 30 974 €* 74 174 €*
6% 400 € 18 ans 61 947 €* 148 347 €*

Comme vous pouvez le voir, plus vous créerez tôt l’assurance vie de votre enfant ou de votre petit-enfant, plus celle-ci sera bénéfique*. 

*Ces informations sont uniquement des simulations et ne doivent pas être considérées comme des conseils en investissement. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

FAQs

1. Est-il possible de souscrire une assurance vie au nom de mon petit-fils / fille ?

Oui, il est tout à fait possible de souscrire une assurance vie pour un enfant mineur, y compris votre petit-fils. L'ouverture du contrat doit cependant être réalisée par ses représentants légaux, généralement les parents.

2. Existe-t-il une limite d'âge pour souscrire une assurance vie ?

Non, il n'y a pas de limite d'âge pour souscrire une assurance vie. Ce type de produit d'épargne peut être ouvert à tout âge, y compris pour les enfants, ce qui en fait une option flexible pour tous les profils d'épargnants.

3. Pourquoi est-il avantageux d'ouvrir une assurance vie pour ses enfants ?

Ouvrir une assurance vie pour un enfant permet de valoriser son épargne sur le long terme. Il profitera ainsi du temps jusqu'à sa majorité pour bénéficier des intérêts composés d’une fiscalité plus avantageuse. 

4. Peut-on exclure un enfant de l'héritage via une assurance vie ?

Non, le droit français interdit de déshériter complètement ses enfants grâce à la réserve héréditaire. Cette disposition légale assure que les héritiers réservataires reçoivent une part minimale du patrimoine, comme défini dans le Code civil.

5. Puis-je désigner un seul de mes enfants comme bénéficiaire de mon assurance vie ?

Oui, vous pouvez choisir de désigner un seul de vos enfants comme bénéficiaire de votre assurance vie. Cette démarche est possible car le contrat d'assurance vie est considéré comme étant hors succession et bénéficie d'une fiscalité avantageuse à la transmission.

Vous avez plus de question ? Visitez notre blog pour des articles détaillés sur l'assurance vie.

Vous voulez connaitre l'investissement idéal pour votre profil ?
Découvrez en quelques clics nos recommandations d'investissement qui vous conviennent et recevez instantanément votre profil d'investisseur personnalisé.
Lancer le diagnostic S'inscrire

Des questions ?

Faites appel à nos experts

Notre équipe d'experts en Assurance-vie est à votre disposition pour discuter de votre projet.

Contacter un expert