Placement sans risque, existe-t-il une solution miracle ?

Il est toujours judicieux de placer son épargne pour faire fructifier ses économies. Néanmoins, il faut se demander quels sont les risques encourus avec un investissement avant de le réaliser. Trouver un placement sans risque qui rapporte est toujours possible.

De nombreux livrets d’épargne peu risqués

Les livrets d’épargne règlementés ont longtemps séduit les Français pour faire des profits sur leurs économies :

  • Le livret A : considéré comme le placement sans risque préféré du pays (visitez ce lien pour en savoir plus), il permet de placer d’un minimum de 10 euros (1,5 euros à la Banque Postale) jusqu’à 22 950 euros, et de retirer l’argent épargné à tout moment. Néanmoins, depuis le 25 juillet 2016, il ne rémunère plus qu’à hauteur de 0,75%.
  • Le livret d’épargne populaire : il offre une rentabilité légèrement supérieure, à hauteur de 1,25%. La mise minimum est de 30 euros et peut grimper jusqu’à 7 700 euros.
  • Le plan d’épargne logement : le premier versement de ce livret doit dépasser 225 euros, et l’épargnant doit s’engager à verser 540 euros annuellement, jusqu’à un plafond de 61 200 euros. Depuis le premier août 2016, son taux d’intérêt est d’1%.

Le constat est donc sans appel : si les livrets sont peu risqués, ils sont aussi très peu rémunérateurs. A contrario, des investissements sur les marchés boursiers peuvent présenter un taux de rentabilité à hauteur de 15%. Mais ces placements s’avèrent relativement risqués, car soumis aux fluctuations rapides et imprévisibles des marchés de capitaux.

L’immobilier, la solution refuge

Pour les investisseurs, le marché de l’immobilier a toujours été un placement sans risque pour sauvegarder leurs économies et les faire fructifier (à découvrir sur ce site). Etre propriétaire d’une habitation et louer celle-ci peut faire rentrer des revenus supplémentaires tous les mois. D’autant que le dispositif Pinel permet depuis janvier 2016 d’obtenir des réductions d’impôt dans le cadre d’un investissement locatif dans le logement neuf.

Il est également possible de passer par le biais des SCPI (plus d’informations en cliquant ici). En mettant vos économies dans ces dernières, vous acquérez des parts d’entreprises qui investissent dans l’immobilier professionnel et qui gèrent les locations. Vous percevrez en retour une partie des loyers versés et en général, la rentabilité d’une telle opération s’élève entre 3,5% et 6%.

Néanmoins, cela ne permet un retour sur investissement que sur le long terme. Dans quoi investir, alors ? Pour ceux qui désirent réaliser des bénéfices rapidement à l’aide d’un placement sans risque, il existe le crowdfunding immobilier.

Crowdfunding immobilier : le placement sans risque qui rapporte

L’investissement participatif permet de trouver leur compte à tous les acteurs en amont et en aval des projets de construction immobilière :

  • Le promoteur : il lui est possible d’étoffer son apport personnel. Il est ainsi en mesure à la fois d’obtenir des crédits immobiliers intéressants et de diversifier ses projets.
  • Les investisseurs : ils peuvent bénéficier d’une partie des loyers ou des bénéfices de la revente en fonction de la somme investie, qui doit être au minimum de 1 000 euros.

Pour ces derniers, la rentabilité peut s’élever jusqu’à 12%. D’autres part, les risques sont relativement limités et chez Homunity, nous savons les évaluer. Nous ne travaillons qu’avec des bâtisseurs qui ont déjà mené des projets à leur terme et dont nous connaissons le sérieux, ce qui évite une faillite imprévue au milieu d’un chantier.

S’il est également possible que les logements construits aient du mal à se vendre, cette éventualité n’est pas aussi imprévisible que des fluctuations boursières. Enfin, contrairement au reste des placements immobiliers, le rendement survient à bien plus court terme.

C’est pourquoi le crowdfunding immobilier se présente comme le moyen le plus sûr de réaliser rapidement les meilleurs bénéfices.