L'investissement immobilier, encore un bon plan ?

 

L'investissement immobilier est-il encore rentable en France ? Les prix ont-ils réellement chuté ?

Le marché français reste moins impacté par la crise

Depuis le début de la crise économique de 2008, nombreux étaient les commentaires qui prédisaient un effondrement du marché de l’immobilier et l’explosion de la fameuse bulle. Certains pays ont effectivement été touchés par ce phénomène comme l’Espagne, l’Irlande, les Etats-Unis et bien d’autres encore. Des chutes de -20%, -30% et plus encore ont pu être constatées dans certaines zones. Lorsque l’on est investisseur, ce sont bien entendu des chiffres qui peuvent effrayer et refroidir toute volonté d’investir dans l’immobilier. En France, la situation est pourtant bien différente comme l’explique le graphique ci-dessous :

 évolution prix immobilier en france     

Les données de ce graphique proviennent de l’INSEE et montrent qu’après une forte baisse de l’indice des prix de l’immobilier en 2009, ce dernier a grimpé, prenant entre le premier trimestre 2010 et la fin de l’année 2011, près de 15%. Depuis, certes l’indice des prix et donc les prix de l’immobilier sont en baisse constante et les prévisions pour cette année 2015 ne devraient pas contredire la tendance.

Illustrons le graphique par un exemple simple :

Prenons l’hypothèse d’un studio qui valait 100 000€ en 2010 (soit la base 100). D’après ce graphique, ce même bien valait 108 000€ avant la baisse de 2009 et après la hausse de 2010/début 2011, il valait 115 000€. Depuis, son prix a baissé à un peu plus de 110 000€ à la fin de l’année 2014. Donc en réalité, et d’après l’INSEE, un appartement ancien qui valait 100 000€ en 2010 valait fin 2014 110 000€, soit une hausse globale de 10%...

En revanche, ce que dit également ce graphique, c’est qu’un investisseur qui aurait acheté un appartement en 2011, n’a pour le moment en moyenne pas fait une bonne affaire…

Attention, le niveau des prix présenté dans ce graphique constitue une moyenne sur tout le territoire français. Il existe de fortes disparités locales, le prix des appartements dans l’ancien résistant beaucoup mieux dans les grandes villes (Paris ou province) que dans les villes moyennes.

Une psychose bien souvent infondée

La psychose autour d’une chute des prix de l’immobilier n’est donc, en général, pas justifiée et investir dans des appartements anciens situés dans des grandes villes françaises reste un bon plan qui saura vous apporter à la fois des revenus réguliers et une plus-value à terme.

Pour être sûr de faire de son investissement immobilier un bon plan, rien de tel que de demander l'avis de professionnel et ne pas hésiter à diversifier son investissement en mettant des petites sommes dans plusieurs biens que tout dans un seul...