MIPIM PropTech Europe : l’innovation dans l’immobilier à l’honneur

En programmant une première édition européenne les 20 et 21 juin 2018 au Palais des Congrès, le MIPIM Proptech s’annonce comme étant de nouveau un succès. Ces start-ups concernent absolument tous les secteurs et tous les métiers de l’immobilier, révolutionnant le milieu. De quoi s’agit-il exactement, et quels sont les enjeux de cet événement ?  Les réponses dans cet article !

Qu’est-ce que le MIPIM PropTech ?

La salon MIPIM PropTech s’est déjà tenu à plusieurs reprises de par le monde, et a notamment fait parler de lui l’année dernière à New York. Composé exclusivement de jeunes entreprises et de start-ups innovatrices dans le monde de l’immobilier, ce rassemblement était composé l’année dernière de plus de 800 participants de 550 sociétés à travers plus de 30 pays. La moitié d’entre eux provenaient du milieu de la technologie, 40% de l’immobilier, et les 10% restants étaient composés d’investisseurs.

L’idée est de permettre à tous de présenter leurs derniers projets en dates, ainsi que l’ensemble de leurs nouvelles idées à l’heure où la technologie contribue énormément au secteur du logement. Les innovations sont désormais au cœur des réflexions stratégiques des marchés immobiliers, intégrant de nouveaux concepts tels que le crowdfunding.

Les innovations dans le secteur immobilier : exemple du crowdfunding

La part des banques dans le financement des projets immobilier est toujours prépondérante, correspondant en moyenne à 81% en France. Le phénomène PropTech est encore jeune et récent, puisqu’il ne s’est mis en place qu’au cours des dernières années en Europe. En France, il représente plusieurs dizaines de sociétés, des plateformes dédiées au financement participatif se partageant le marché.

Ces sites spécialisés financent ce que les établissements bancaires ne sont pas en mesure de financer, à savoir la part revenant à chacun dans la répartition des fonds propres que les banques ne peuvent pas prêter.

Il s’agit de levées de fonds collectives financées par des investisseurs privés pouvant être de petits épargnants ou de plus gros portefeuilles, émettant de petites sommes d’un minimum de 1000€. Lorsque les projets de construction immobilière sont achevés, puis vendus ou loués, chaque contributeur reçoit une partie des loyers ou du fruit des ventes en fonction du montant de sa participation.

Loin de remplacer les banques, ces systèmes d’investissement et de financement participatifs se montrent au contraire parfaitement et naturellement complémentaires. Grâce à l’émergence de ces nouvelles pratiques en Europe, les financements de l’immobilier dans l’Hexagone ont pris une nouvelle tournure et connaissent une petite révolution.

Une première en Europe !

Le MIPIM Proptech se tiendra pour la première fois à Paris les 20 et 21 juin 2018. Un moment clé puisque la France est encore en retard concernant les transformations technologiques connues par le secteur du logement. Pour cette raison, l’Union européenne et le gouvernement français réfléchissent à des solutions afin de réduire les freins au développement de ces jeunes start-ups :

  • Les levées de fonds de crowdfunding sont aujourd’hui limitées à 2,5 millions d’euros : l’Etat prévoie d’élever ce seuil à 8 millions d’euros.
  • Grâce à la loi Pacte portée par le ministère de l’Economie, les titres financés grâce à du financement participatif seront ouverts aux plans d’épargne en actions destinés au financement des PME (PEA-PME).
  • A l’échelle de l’Europe, un label en cours d’élaboration permettrait aux plateformes dédiées au crowdfunding d’étendre leur activité sur l’ensemble du territoire européen.

En d’autres termes, un vaste chantier est en préparation, et l’arrivée de cet événement en Europe signe un changement majeur au sein du Vieux Continent : l’essor des nouvelles technologies et de l’innovation dans le secteur du logement et des projets de construction immobilière.