Doit-on encore investir dans la pierre en 2017 ?

Pour faire fructifier vos économies ou bien préparer votre retraite, vous envisagez sans doute de réaliser des placements. Seulement, comme savoir quels sont les postes d’investissement les plus intéressants ? L’immobilier a toujours été une valeur sûre. Mais en 2017, faut-il toujours investir dans la pierre, et si oui de quelle manière ? Eléments de réponse.

Les différentes formes de placement immobilier

Le placement immobilier se présente comme un moyen sûr et efficace de faire travailler votre épargne. Plusieurs options s’offrent à vous :

  • Devenir propriétaire : la première étape de la constitution d’un patrimoine consiste à devenir propriétaire de sa résidence principale. En optant pour cette solution, vous cesserez de verser un loyer. A la place, vous débourserez des mensualités pour rembourser un crédit, mais cette dépense sera limitée dans le temps. Période à l’issue de laquelle vous serez en pleine possession de votre bien.
  • Investir dans la pierre pour louer : cette option s’adresse aux investisseurs qui souhaitent percevoir des revenus mensuels en complément de leurs autres ressources. C’est l’une des voies royales vers l’indépendance financière, mais elle n’est pas sans pièges, que vous pouvez découvrir en cliquant ici.
  • Viser la déduction d’impôts : une autre manière d’augmenter vos revenus est de tout simplement faire diminuer la charge fiscale qui pèse sur vous. Les lois Pinel et Malraux vous permettront d’obtenir des réductions d’impôts en fonction des sommes investies dans l’achat de logements neufs destinés à la location et la rénovation d’habitations.
  • Les sociétés civiles de placement immobilier : une SCPI rassemble des investisseurs qui détiennent des parts de parc immobilier. Ces derniers perçoivent une partie des loyers à hauteur de leur mise.

Ces formes classiques de placement présentent une relative stabilité. Loin des fluctuations de la Bourse, le marché du logement affiche généralement des tendances durables.

Mais à moindres risques, moindres gains ! Là où les marchés de capitaux affichent des taux de rendement qui tournent autour de 10%, l’investissement locatif n’offre par exemple qu’une rentabilité de 2 à 3% à Paris, jusqu’à 5% en province.

Le crowdfunding, ou comment investir dans la pierre autrement

Pour investir dans la pierre et s’assurer un retour intéressant à court terme, il existe aujourd’hui une nouvelle forme de placement immobilier : l’investissement participatif. Cette tendance relativement neuve a vu le jour sur internet, avec des plateformes de crowdfunding s’adressant avant tout aux créatifs.

On retiendra par exemple de Kickstarter, qui a permis à de nombreux musiciens, éditeurs vidéoludiques et autres réalisateurs de faire aboutir leurs projets sans passer par les voies de financement traditionnelles. Mais les entreprises et les start-ups se sont aussi intéressées à ce concept, qui leur a ouvert de nombreuses portes (à découvrir en visitant ce lien).

Le crowdfunding immobilier est une déclinaison de ce phénomène. Il permet de placer ses économies à hauteur de ses moyens, à partir de 1 000€. Un promoteur, pour compléter son apport personnel et obtenir un crédit aux conditions et taux attrayants, va pouvoir bénéficier du concours d’investisseurs. Ces derniers souhaitent généralement disperser leurs économies, ou tout simplement faire fructifier leur épargne. Une fois les logements neufs vendus, les contributeurs reçoivent leur part des bénéfices.

Cette pratique présente l’avantage d’offrir des rendements équivalents à ceux promis par les actions et les obligations boursières. En parallèle, les risques de voir l’argent disparaître sont considérablement limités. Contrairement aux caprices de la Bourse, il est beaucoup plus aisé d’estimer la fiabilité d’un chantier ou encore la capacité de mise en vente des biens construits. Si vous vous demandiez comment investir dans la pierre en 2017, vous tenez là votre solution.