Quelles alternatives à un placement en investissement locatif classique ?

Dans un contexte de rendement bas de l’assurance vie et d’incertitude sur les marchés boursiers, la pierre s’impose encore une fois comme le seul placement sûr et performant. Si, comme de nombreux épargnants, vous souhaitez réaliser un investissement immobilier pour notamment préparer votre retraite, il peut être intéressant pour vous de savoir qu’il existe de nouvelles manières de le faire. Petit point sur ces placements en locatif classique ou plus novateurs, simples et intelligents mais encore trop méconnus.


L’investissement locatif en général


Après des années d’instabilité économique, les rendements de l’assurance vie sont au plus bas et les placements en action clairement boudés par nombre d’épargnants échaudés. Ces derniers se tournent vers l’investissement locatif dans un pays qui souffre d’un déséquilibre structurel en matière d’offres et de demandes locatives. Ces investisseurs peuvent espérer un rendement moyen de 6 % lorsqu’ils choisissent la méthode traditionnelle, à savoir l’acquisition d’un logement dont ils assurent ensuite eux-mêmes la gestion locative. Cela représente un investissement financier mais aussi temporel important pour assumer correctement les devoirs du propriétaire-bailleur.


Le placement en SCPI


De plus en plus d’épargnants découvrent les avantages des sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). Ces dernières permettent aux épargnants d’acheter des parts de son patrimoine locatif. Ceux-ci sont ensuite rémunérés à hauteur de leurs parts détenues trimestriellement ou semestriellement. Gros avantage de la formule, la SCPI se charge de la gestion locative et assume les charges, les taxes et impôts liés à son patrimoine immobilier. L’investisseur ne subit aucune contrainte, la gestion locative étant pleinement assumée par la SCPI.


Le crowdfunding : tranquillité et rendement


Arrivé tout droit des États-Unis, le financement participatif simplifie considérablement l’investissement immobilier et l’ouvre aux petits investisseurs à partir de 1 000 €. Il vous suffit de choisir un projet immobilier à partir d’une plateforme de crowdfunding. Les projets sont sélectionnés par les plateformes de crowdfunding pour la solidité de leur dossier. Vos fonds sont investis sous forme de prêt obligataire (dans 90% des cas) ou de parts en actions de la société de holding chargée de l’opération immobilière. Une formule qui vous offre de 8 à 10 % de rendement sans aucune gestion locative à assumer. Le financement participatif a l’avantage de donner accès aux particuliers à l’immobilier non résidentiel (locaux professionnels ou commerciaux) souvent plus rémunérateur. En tant qu’investisseur, vous êtes déchargé de toute contrainte et vous êtes rémunéré à hauteur de votre investissement.


Un investissement réglementé

Depuis 2014, le financement participatif est, en France, parfaitement réglementé. Les plateformes de crowdfunding immobilier sont soumises à l’obtention d’un agrément délivré par l’Autorité des marchés financiers. Un gage de sérieux qui participe au succès de la formule : en 2017, le crowdfunding a permis de lever 90 millions d’euros. Une croissance de 50 % sur un an !


L’investissement immobilier participatif est indiscutablement le bon plan du moment. Cette nouvelle forme d’investissement immobilier offre tous les avantages de l’immobilier sans aucune de ses contraintes traditionnelles. Idéal pour faire fructifier votre épargne même lorsque cette dernière est relativement modeste.