Quel capital pour se lancer dans le crowdfunding immobilier ?

Le crowdfunding immobilier connaît un véritable essor. Le marché a presque doublé en 2017 avec plus de 100 millions d’euros collectés. Au cœur de ce financement participatif se pose la question cruciale de la somme qu’il convient d’investir. Ces quelques conseils vous aideront à mieux déterminer le capital à placer en fonction de votre patrimoine.

Le nouveau visage de l’investissement immobilier

Avec un rendement moyen de 9,9 % en 2017, le crowdfunding immobilier propose des opportunités d’investissement très intéressantes. De plus en plus en vogue, ce type de placement, très rémunérateur, s’adresse à ceux qui peuvent assumer un risque raisonnable, tout en permettant de diversifier son épargne. Vous devez donc étudier attentivement le projet dans lequel vous souhaitez investir. Cependant, même si la prudence est de mise, les dernières statistiques de la profession indiquent un taux de défaut extrêmement faible, de l’ordre de 1,33 %.

Avant de savoir combien investir, sachez que les plateformes de crowdfunding immobilier vous proposent différents services. Ainsi, si vous souhaitez investir quelques centaines d’euros, certaines plateformes ne pourront pas vous accueillir. Sur Homunity, le ticket d’entrée est de 1 000 €, voire 2 000 € selon les projets immobiliers qui vous sont proposés. Le placement maximum est lui aussi défini par la politique de la plateforme que vous choisissez. Il peut même aller jusqu’à la somme totale du projet.

Pour limiter les risques, diversifiez vos investissements

Le crowdfunding immobilier offre des rendements très élevés. Quelle que soit la somme investie, une pratique raisonnable consiste à diversifier vos placements et, suivant l’adage, à ne pas placer tous vos œufs dans le même panier.

Quelques conseils de prudence pour bien investir

« Quelle somme suis-je prêt à investir ? » Afin de limiter les risques, il est généralement conseillé de ne pas placer plus de 10 % de son capital. Il existe par exemple des indicateurs tels que les déclarations de la SEC. Le gendarme des marchés américains conseille ainsi les ménages de ne pas investir plus de 1 800 € ou 5 % de leur patrimoine ou de leurs revenus, lorsque celui-ci est inférieur à 86 000 € (107 000 dollars US). Le plafond théorique se porte à 10 % lorsque le capital dépasse les 86 000 €. Ces parts de 5 ou 10 % constituent des limites et non la somme qu’il convient d’investir sur un projet. Le montant d’investissement raisonnable se situera donc généralement en dessous de ces tranches.

En 2017, la durée moyenne d’un placement via le crowdfunding immobilier est de 18 mois. Si votre patrimoine est essentiellement composé d’immobilier, c’est-à-dire peu liquide et plus lent à mobiliser, le montant de votre investissement devra sans doute faire l’objet d’une prudence supplémentaire.  

Simple d’accès et offrant de meilleurs rendements que les SCPI, le crowdfunding immobilier permet de diversifier vos placements. Pour vous permettre de mieux juger, renseignez-vous minutieusement sur le projet et la plateforme dans lesquels vous souhaitez investir. Ces dernières sont tenues par la loi d’offrir une information claire, loyale et transparente.