Les meilleures opportunités d'investissement pour 2024 : Maximiser votre capital à partir de 1000 euros

Investissement
Temps de lecture : 7 minutes
Les meilleures opportunités d'investissement pour 2024 : Maximiser votre capital à partir de 1000 euros

Un certain nombre d’investissements potentiellement rentables sont à envisager pour placer votre épargne en 2024. Si vous disposez d’au moins 1 000 euros à investir, vous pouvez, par exemple, vous tourner vers le crowdfunding immobilier ou acquérir des parts de SCPI.

Pour d’autres solutions d’investissement telles que l’investissement locatif immobilier, il vous faudra disposer de sommes plus importantes, mais les dispositifs de défiscalisation vous offrent également des perspectives intéressantes pour 2024.

Nous explorerons ce sujet tout au long de cet article.

Le crowdfunding immobilier, un investissement rentable à court terme

Avec le crowdfunding immobilier, vous pouvez en effet espérer un investissement potentiellement rentable, avec un rendements cibles compris généralement entre 10 et 12%*.  Le retour sur investissement se fait par ailleurs à court ou moyen terme.

Le fonctionnement de l’investissement participatif immobilier repose sur une collecte de fonds impliquant de multiples investisseurs privés.

Ces investisseurs privés peuvent par exemple être des profils confirmés qui cherchent à diversifier leur portefeuille d’investissements rentables, car le ticket d’entrée d’un projet de crowdfunding immobilier démarre généralement à 1 000 euros. Et en raison même de l’accessibilité de ce type de placement, il peut aussi s’agir d’un petit épargnant qui souhaite faire fructifier son épargne plus rapidement qu’avec d’autres produits de placement !

Concrètement, une fois que la somme demandée par le promoteur à l’origine du projet est atteinte, le promoteur dispose de son apport personnel. Il est alors en mesure de souscrire un emprunt à la banque pour financer l’intégralité de son chantier. Une fois que celui-ci est terminé, les bâtiments sont vendus ou loués, et chaque contributeur à la collecte de fonds initiale perçoit en retour une partie du fruit des loyers ou du fruit des ventes. Le montant perçu est proportionnel à la somme investie au début du projet.

Un projet de crowdfunding immobilier dure bien souvent entre 12 et 36 mois, selon l’amplitude des chantiers et le nombre de logements à construire. En tant qu’investisseur, vous avez pleinement la main concernant les projets sur lesquels vous souhaitez investir. Vous choisissez en effet quels sont les projets qui vous intéressent, parmi les projets audités et sélectionnés par la plateforme, à quel moment vous souhaitez placer votre argent sur chacun des projets, et vous définissez librement le montant que vous souhaitez investir.

Sur ce dernier point, les plateformes dotées de l’agrément PSFP vous offrent par ailleurs davantage de sécurité sur vos placements. En effet, si vous êtes un profil non averti, le montant de vos placements est par défaut bloqué à hauteur de 5% de la valeur de votre patrimoine, ou bien à 1 000 euros par projet (ce qui correspond au strict prix de base de ces placements). Et vous avez tout à fait la possibilité de déplacer ces plafonds si vous le souhaitez.

* Investir comporte des risques. Les performances passées ne présagent pas des performances futures

Vous voulez connaitre l'investissement idéal pour votre profil ?
Découvrez en quelques clics nos recommandations d'investissement qui vous conviennent et recevez instantanément votre profil d'investisseur personnalisé.
Lancer le diagnostic

Investir en SCPI pour obtenir des revenus réguliers

Certes, les rendements passés d’une SCPI (société civile de placement immobilier) ne permettent pas de préjuger de ses performances futures. Difficile donc de pouvoir affirmer qu’une SCPI est un investissement rentable sans disposer d’une boule de cristal ! Néanmoins, une chose demeure certaine : une SCPI qui s’affiche comme un investissement rentable sur plusieurs années consécutives démontre que le gestionnaire qui s’occupe de son patrimoine le fait bien.

Le fonctionnement d’une SCPI est lui aussi collectif : vous intégrez le capital de la société en acquérant un certain nombre de ses parts. Le ticket d’entrée autorise là encore tout aussi bien l’accès aux investisseurs confirmés qu’aux investisseurs non avertis. Selon la SCPI, il peut être de quelques centaines d’euros jusqu'à plusieurs milliers d’euros : le prix des parts est fixé à l’unité.

Une fois devenu associé de la SCPI, vous percevez une rente régulière sous la forme de dividendes, bien souvent trimestriels. Ces dividendes sont calculés sur la base des loyers versés par les locataires occupant les actifs immobiliers gérés par la SCPI. On parle alors de SCPI de rendement, bien qu’il convient de noter qu’il existe aussi d’autres modèles de SCPI, à l’image de :

  • La SCPI de plus-value, misant sur les plus-values de long terme liées à la revente des biens immobiliers.
  • La SCPI fiscale, investissant dans des actifs permettant de bénéficier des avantages fiscaux offerts par des dispositifs tels que la loi Pinel pour le neuf, ou la loi Malraux pour l’ancien par exemple.

Le guide complet juste ici !

L’un des avantages principaux de ce système réside dans le fait que vous n’avez pas du tout à vous préoccuper de la gestion des biens. C’est une société de gestion qui s’en occupe pour vous, de la sélection des biens dans lesquels investir à la perception des loyers, en passant par les éventuels travaux de rénovation ou de mise aux normes et le choix des locataires.

Un certain nombre de critères sont à observer pour déterminer si une SCPI a le potentiel de devenir un investissement rentable pour vous, par exemple :

  • Le taux d’occupation financier : le rapport du total des loyers et des indemnités sur le total des loyers qui seraient perçus dans le cas où tous les locaux seraient occupés. Plus il est élevé, plus la vacance locative est minime, et plus élevé est le montant des loyers perçus.
  • Le prix des parts : il est généralement plus élevé quand la société cible des bâtiments tertiaires.
  • Le taux de distribution : calculé en divisant les dividendes par le prix de la part. C’est l’indicateur qui se rapproche le plus de ce qui permet d’évaluer s’il s’agit d’un investissement avec une rentabilité solide.

L’immobilier locatif, un investissement rentable ?

Avec l’investissement locatif, vous faites l’acquisition d’un bien immobilier avec l’intention de le louer. L’objectif premier de cette solution de placement consiste à percevoir des loyers réguliers. Dans l’idée, le locataire contribue à rembourser l’emprunt que vous avez contracté pour acquérir l’appartement ou la maison qu’il occupe, en vous versant chaque mois une somme régulière. Une fois que votre prêt est remboursé, l’intégralité de ces loyers vous revient.

Mais l’immobilier locatif pensé de cette manière ne peut devenir un investissement rentable qu’au bout de plusieurs années, généralement au moins 15 ans, si ce n’est davantage selon la durée de remboursement du prêt. Cependant, vous pouvez aussi l’envisager sous le prisme des dispositifs de défiscalisation. On peut citer :

  • La loi Pinel et Pinel + qui vous fait bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 17,5% si vous louez le logement sur une période allant de 6 à 12 ans. Il faut pour cela investir dans un logement neuf.
  • La loi Malraux, qui vous fait bénéficier d’une réduction d’impôt allant jusqu’à 30% pour les opérations situées en secteur sauvegardé ou en quartier ancien dégradé. Il faut pour cela investir dans un logement ancien.
  • Le dispositif Loc’Avantages, qui vous fait bénéficier d’une réduction d’impôt variable selon le niveau de loyer, selon que vous ayez recours ou non à l’intermédiation locative, à condition de vous engager à louer le logement pendant 6 ans.
  • Le dispositif Denormandie, qui concerne les logements à rénover, dans un quartier ancien dégradé, et dont l’objectif est d’être mis en location.

L’avantage de l’investissement dans un objectif de défiscalisation est qu’une fois la période d’obligation passée, vous pouvez occuper le logement. L’investissement immobilier locatif peut donc se présenter comme une solution intéressante pour préparer vos vieux jours, tout en continuant de bénéficier des avantages fiscaux qui en découlent jusqu’à y emménager vous-même.

Placements boursiers : la rentabilité des actions et des obligations en 2024

Investir en Bourse se présente comme une solution plus risquée que l’investissement immobilier, qu’il soit direct ou indirect. Acquérir des actions se présente potentiellement comme un investissement rentable à long terme, puisque leur rentabilité moyenne historique tourne autour des 10% à l’année. Néanmoins, ces deux dernières années, la tendance était à la baisse (notamment à la suite de la crise sanitaire).

Les actions ayant le plus subi cette tendance baissière sont les actions de rendement et les actions à dividendes en raison de la hausse des taux d’intérêt. Mais cette période de hausse de taux d’intérêt approche de sa fin, ce qui signifie que des opportunités se profilent pour 2024. Considérez les capitalisations élevées et peu endettées, enregistrant une croissance régulière de leurs résultats sur au moins 5 ans, afin de placer votre argent.

Côté obligations, récemment et jusqu’à cette année, le taux de rémunération était très faible. Cependant, ils tendent à remonter en 2024, il s’agira donc de les comparer au taux d’inflation pour estimer dans quelle mesure vous y trouverez un réel investissement rentable. Notez cependant que les obligations demeurent difficilement accessibles pour les particuliers qui ne peuvent pas réellement en faire un investissement rentable, puisque leur ticket d’entrée se chiffre autour de plusieurs dizaines de milliers d’euros, parfois même de centaines de milliers).

Évoquons peut-être aussi les cryptomonnaies, qui depuis le dernier trimestre de cette année connaissent une belle tendance à la hausse. Mais attention : ces actifs sont très risqués et ont une tendance à la fluctuation brutale et rapide !

Que penser des livrets réglementés pour 2024 ?

On le sait, le taux d’intérêt du livret A est remonté à 3% en 2023, et a été annoncé comme gelé jusqu’en 2025. Face à des taux d’inflation entre 4 et 6% ces derniers mois, la situation confirme que le livret A n’est pas fait pour couvrir la flambée des prix et ne se présente pas comme un investissement rentable pour 2024.

Il en va de même pour une bonne partie des livrets réglementés, qui ont pour particularité de garantir votre capital, mais qui ne permettent pas d’en tirer un rendement réel et ne sont donc pas des investissements rentables. A ce titre, opter pour d’autres solutions telles que le crowdfunding immobilier ou la SCPI, qui sont des investissements rentables à court-moyen terme.

Il convient bien sûr de noter que certains livrets boostés vous permettront éventuellement de bénéficier sur de courtes périodes de rendements supérieurs à 5%, mais il ne faut pas compter sur ces solutions comme des investissements rentables pour durer dans le temps. C’est le livret d’épargne populaire (LEP) qui se montre à l’heure actuelle comme le plus rémunérateur, avec un taux de rentabilité de 6% (équivalent à l’inflation de ces derniers mois).

 

* Investir comporte des risques. Les performances passées ne présagent pas des performances futures

Des questions ?

Faites appel à nos experts

Notre équipe d'experts en Investissement est à votre disposition pour discuter de votre projet.

Contacter un expert
  • Romain Naudin

Votre vie privée nous importe

Chez Homunity.com, certains cookies servent au fonctionnement du site. Nous utilisons aussi des cookies pour stocker et accéder à des données personnelles, telles que les données de navigation, à des fins de personnalisation et d’analyse du trafic du site.