Investir dans une assurance-vie

Investissement
Temps de lecture : 3 minutes
Investir dans une assurance-vie

L’assurance-vie, malgré son nom quelque peu trompeur, n'est pas qu'une simple assurance. C'est avant tout un placement financier privilégié, plébiscité par des millions de Français chaque année. 

Cependant, derrière sa popularité indéniable se cache une complexité souvent mésestimée. Entre les promesses de taux garantis, les nuances dans le choix des bénéficiaires ou encore les stratégies d’optimisation fiscale, il est essentiel de s'armer de connaissances pour en tirer le meilleur parti. Dans cet article, nous vous proposons d’en comprendre ses subtilités, avant d’investir dans une assurance-vie. 

Particularités et complexité de l'assurance-vie

L'un des placements préférés des Français pour investir est l’assurance-vie, avec plus de 1 500 milliards d’euros investis. Malgré son nom, cette dernière n'est pas une assurance mais un produit financier qui semble plutôt simple à première vue. Néanmoins le fonctionnement de l'assurance-vie à des spécificités auxquelles il vaut mieux faire attention avant de s’y engager.

Choisir son assureur et comprendre le taux de rendement

Ne pas tout miser sur un seul assureur en ouvrant plusieurs contrats d’assurance-vie : le rendement est variable selon la société avec laquelle on a souscrit le contrat. Dans le monde de l’assurance-vie, chaque compagnie a sa propre stratégie de gestion, ses propres fonds et ses alliances qui peuvent influencer le rendement. Par exemple, si la compagnie A investit principalement dans des actifs sécurisés comme les obligations d'État, son rendement pourrait être moins élevé que celui de la compagnie B qui prend des risques calculés sur les marchés émergents.

Gérer les frais et optimiser son contrat

Regarder de près les frais liés à un contrat : frais d’entrée, frais de gestion et frais d’arbitrage s’additionnent et augmentent au cours des années en même temps que le capital et les intérêts. Investir dans une assurance-vie est rarement gratuit.  En outre, certains contrats offrent des options d'investissement qui, bien que potentiellement profitables, peuvent entraîner des frais supplémentaires. Il faut donc bien étudier les différentes possibilités et choisir son contrat où les frais d'entrée sont offerts et les frais de gestion faibles.

Les conseils essentiels pour optimiser son contrat d'assurance-vie

Premier conseil : ne pas croire les promesses de taux garanti : il s’agit là de taux court terme alors qu’un contrat d’assurance-vie dure au moins une dizaine d’années. Cette réalité est souvent méconnue des investisseurs novices, qui peuvent être séduits par un chiffre attractif sans prendre en compte sa durabilité sur le long terme.

Second conseil : pour les contrats de huit ans ou plus, il vaut mieux retirer son argent en plusieurs fois, surtout si le contrat est bien garni, pour pouvoir bénéficier d’un abattement de 4 600€, 9 200€ pour un couple, sur les intérêts perçus. ll s'agit là d'une stratégie fiscale avantageuse, permettant de maximiser les bénéfices de son investissement.

Concernant les bénéficiaires

Désigner ses héritiers comme bénéficiaires et non des « ayants droits », faute de quoi les créanciers de l’assuré « hériteront » d’une partie du contrat. Cela garantit que votre investissement sera transmis selon vos souhaits et non détourné par des obligations non prévues.

Désigner plusieurs bénéficiaires au cas où l’unique bénéficiaire mourant avant l’assuré, le contrat ne revienne pas dans la succession et soit alors taxé de manière ordinaire, ce qui peut entraîner des conséquences fiscales non désirées.

Fonds euros ou unités de compte ? 

Il existe deux possibilités de gestion financière. 

La première, si vous souhaitez miser sur la sécurité est de choisir les "fonds en euros". Ces derniers ont des rendements qui baissent d'année en année et vont atteindre en moyenne moins de 2% en 2016 mais garantissent le capital investi et les intérêts accumulés au fil du temps. 

Pour la seconde, les "unités de compte", est plus risquée car adossés aux marchés financiers (actions, obligations, immobilier, etc.) ne garantit pas le capital mais selon les professionnels, dispose d'un potentiel de gains plus élevé sur le long terme. Il est donc crucial de bien évaluer son profil d'investisseur et ses objectifs avant de faire son choix.

Vous voulez connaitre l'investissement idéal pour votre profil ?
Découvrez en quelques clics nos recommandations d'investissement qui vous conviennent et recevez instantanément votre profil d'investisseur personnalisé.
Lancer le diagnostic S'inscrire

Conclusion : comment bien investir dans une assurance-vie

Vous avez donc pu le constater avec toutes ces particularités (liste non exhaustive), investir dans une assurance-vie n’est pas un produit financier aussi simple qu’il le laisse paraître. Il existe un moyen simple de bénéficier de rendements élevés sans avoir à penser à tous ces problèmes : le crowdfunding immobilier avec Homunity. Un investissement 100% en ligne dans des projets immobiliers durant un an ou deux et permettant de bénéficier de rendements de 8 à 10% selon les programmes.

Néanmoins les deux investissements ne sont pas incompatibles : diversifier ses placements pour diminuer le risque doit rester un des fondamentaux de l’investisseur.

Vous voulez connaitre l'investissement idéal pour votre profil ?
Découvrez en quelques clics nos recommandations d'investissement qui vous conviennent et recevez instantanément votre profil d'investisseur personnalisé.
Lancer le diagnostic S'inscrire

Des questions ?

Faites appel à nos experts

Notre équipe d'experts en Investissement est à votre disposition pour discuter de votre projet.

Contacter un expert
  • Romain Naudin