Une nouvelle année approche avec son lot de résolutions ! Et si vous réalisiez enfin ce bilan patrimonial que vous reportez chaque année ? Ce sera l’occasion de faire le point sur votre patrimoine et de voir ce qui peut être intéressant de faire afin de bien démarrer 2021 !

Qu’est-ce qu’un bilan patrimonial ?

C’est une évaluation globale de son patrimoine afin d’avoir une vision claire et précise de sa situation fiscale et patrimoniale. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles il est important d’en faire un :

  • Analyser sa situation et avoir une stratégie patrimoniale,
  • Réduire ses impôts / défiscalisation,
  • Préparer un projet personnel,
  • Préparer sa retraite.

Pour réaliser un bilan patrimonial, la solution la plus simple et rapide est évidemment de faire directement appel à un conseiller en gestion de patrimoine (CGP) mais il est également possible de le réaliser soi-même ! En optant pour cette option, des logiciels peuvent être d’une grande aide. En effet, ils chercheront les informations sur les différents comptes bancaires afin de dégager un bilan. Toutefois, son analyse est complexe et nécessite d’avoir des compétences juridiques, fiscales et financières. Si ce n’est pas le cas, il est préférable de se tourner vers un cabinet de gestion de patrimoine afin qu’un conseiller patrimonial puissent réaliser un audit afin de vous conseiller sur les produits financiers adaptés à votre situation et à vos objectifs.

Comment faire un bilan patrimonial ?

Qu’il soit fait par un professionnel ou bien par vous-même, le bilan patrimonial s’effectue toujours en 3 étapes. Voyons cela de plus près. 

L’inventaire de votre patrimoine immobilier et placements financiers

Cette première étape est fastidieuse mais très importante car elle va permettre de mettre sur la table tout ce que vous possédez : comptes et placements financiers, assurance-vie, immobilier de rapport (SCPI…), les biens d’usage, etc.

Il faudra également préciser toutes vos dettes (emprunt…), vos revenus (professionnel, locatif…) et vos charges (impôts, loyer…).

Puis, il faudra détailler votre situation personnelle :

  • familiale,
  • professionnelle,
  • fiscale (IFI…).

Enfin, il faudra classer ces différents documents en 4 catégories :

  • Immobilier
  • Liquidité
  • Actions
  • Placements à long terme sans risque

Définir ses objectifs

Avant de choisir vers quels placements se tourner, il faut définir ses objectifs, leur priorité et l’horizon de temps (court, moyen ou long terme).

De manière générale, voici les objectifs patrimoniaux en fonction de l’âge :

  • En dessous de 30 ans : faire fructifier son épargne de précaution.
  • Entre 30 et 40 ans : investissement immobilier, achat de sa première résidence.
  • Au-delà de 40 ans : fructifier son patrimoine, optimisation fiscale et transmission.

Evidemment cela n’est pas à suivre à la lettre et les objectifs doivent être adaptés à votre situation et votre capacité d’épargne.

Trouver des solutions adaptées


Il faut désormais faire un constat du poids de chaque catégorie afin de voir ce qui les points positifs et ce qui pêche dans votre gestion patrimoniale. Par exemple, la majorité des épargnants ont trop d’argent sur des placements de court terme sans risque tel que le livret A. Il est donc conseillé de penser à d’autres placements avec taux de rendement plus intéressants.

Pour cela, il va falloir mettre en perspective son patrimoine par rapport à ses objectifs. Et se poser les bonnes questions : la composition de mon patrimoine est-elle en adéquation avec mes objectifs ? Mes objectifs sont-ils réalisables avec ma situation financière et personnelle ? En combien de temps puis-je réaliser mon projet ?

Une fois que vous avez répondu à toutes ces questions, il va falloir trouver des placements qui répondent à la fois à vos objectifs et à votre capacité d’investissement. Cette dernière étape est pour le moins compliquée car il faut avoir une connaissance accrue des investissements financiers. C’est pourquoi il est recommandé de faire appel à un cabinet de gestion qui vous apportera des conseils personnalisés et les plus adaptés pour mieux gérer et faire fructifier votre patrimoine.

Les conseillers en gestion de patrimoine

Les conseillers en gestion de patrimoine ne sont pas uniquement des CGP qui travaillent dans des cabinets de gestion, votre banquier ou bien votre assureur peuvent vous proposer un bilan patrimonial. Ces derniers peuvent même le faire gratuitement mais ils auront tendance à vous donner les conseils habituels.

Les CGP et les notaires sont plus à même de vous apporter des conseils personnalisés et vous proposer les meilleures solutions de placement grâce à leur expertise patrimoniale. Toutefois, les honoraires d’un gestionnaire de patrimoine ont un coût. Pour un bilan simple, les prix oscillent entre 500 et 1 500 €. Et cela peut augmenter en fonction de votre patrimoine, plus celui-ci est conséquent plus le travail sera long et onéreux.

Si vous décidez de regarder sur internet un gestionnaire indépendant, nous vous recommandons de vérifier qu’il a une carte professionnelle afin d’éviter toute arnaque sur le net. Il n’est pas facile de choisir un conseiller car une relation de confiance doit se créer, nous vous conseillons de prendre votre temps dans vos recherches afin de trouver celui qui gérera votre patrimoine et vous apportera les meilleures solutions pour investir.