L’achat immobilier est une étape clef. Résidence principale, résidence secondaire ou encore investissement locatif, vous devez vous poser la question du financement de votre projet.

Comme la plupart des acheteurs, vous opterez pour un prêt immobilier. Mais comment être sûr de mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir un crédit ? On vous liste les 3 conseils essentiels à retenir sur le prêt.

 

Conseil n° 1 : Optez pour le crédit immobilier le plus adapté à votre projet immobilier

Chaque projet nécessite son prêt ! Alors prenez le temps d’identifier la raison pour laquelle vous souhaitez souscrire un crédit immobilier.

Pour être sûr que vous choisissiez le prêt immobilier le plus adapté à votre projet, voici un tableau qui récapitule les différents types de crédit immobilier ainsi que leur mode de fonctionnement :

1. Le prêt amortissable

Le prêt amortissable vous permet de prévoir le remboursement de votre crédit immobilier sur le long terme.

Comment ça marche ?

Avec un prêt amortissable, vous pouvez mettre en place un différé d’amortissement. Il en existe deux types : le différé total ou le différé partiel.

  • Le différé total qui vous permet de ne rien régler lors de la période du différé mis à part l’assurance de prêt. En revanche, une fois celle-ci arrivant à son terme, vous devrez payer les intérêts et commencerez à rembourser le montant du prêt.
  • Le différé partiel induit que vous payez les intérêts et le coût de l’assurance durant la période du différé. Le capital sera à rembourser plus tard.

2. Le prêt in fine

Le prêt in fine est généralement souscrit dans le cadre d’un investissement locatif.

Comment ça marche ?

Opposé au prêt amortissable, le prêt in fine est un crédit immobilier à taux fixe. Jusqu’à la fin de la durée du prêt, l’emprunteur ne règle à la banque que les intérêts et les frais d’assurance. On appelle ce type de prêt “in fine” puisque c’est au moment de régler la dernière mensualité que l’emprunteur rembourse en intégralité la somme prêtée.

Les inconvénients du prêt in fine

Le prêt in fine a ses limites et n’est pas recommandé en général car c’est un prêt qui coûte cher. Les taux d’intérêts plus élevés ainsi que les contreparties assez contraignantes en sont la cause.

Le prêt in fine vous oblige aussi à mettre assez d’argent de côté tous les mois en plus des intérêts que vous réglez déjà pour rembourser le montant du crédit en une seule fois à la fin.

3. Le prêt relais

Le prêt relais vous permet d’acheter votre futur bien lorsque vous n’avez pas encore vendu votre logement actuel.

Comment ça marche ?

Comme son nom l’indique, le prêt relais est l’intermédiaire entre votre ancien projet immobilier et votre nouveau. Il vous offre les liquidités nécessaires pour votre nouvel achat de bien. Ainsi vous pourrez utiliser l’argent perçu par la vente de votre ancien bien pour rembourser une partie du prêt.

Les inconvénients du prêt relais

Les délais de remboursement du prêt relais sont assez courts, comptez entre 12 et 24 mois pour rembourser la totalité du crédit.

4. Le prêt gigogne

Le prêt gigogne est souvent mis en place pour diminuer le coût du crédit immobilier.

Comment ça marche ?

Le prêt gigogne combine deux prêts :

  • Un prêt établi sur une durée longue et avec un taux immobilier élevé
  • Un prêt établi sur une durée courte, avec un taux plus intéressant et dont le montant emprunté est plus faible

Cette combinaison de prêt immobilier vous permet de réduire le taux moyen sur l’ensemble de votre projet.

Par la suite, ces deux prêts sont lissés et afin d’avoir  une mensualité constante. Ce qui veut dire qu’au moment de rembourser le prêt court, la mensualité du prêt long sera abaissée, et n’augmentera qu’à l’issue du premier prêt.

Les avantages du prêt gigogne

Le prêt gigogne permet de limiter le taux d’endettement puisque la mensualité est lissée et donc moins élevée que deux mensualités non lissées. Vous bénéficiez également  d’avantages sur l’assurance emprunteur. Tout comme le taux d’intérêt, vous pouvez réaliser des économies sur l’assurance que vous allez souscrire pour votre prêt.

 

Conseil n° 2 : Choisir la bonne durée pour votre prêt immobilier

Lors d’une demande de crédit immobilier, de nombreuses conditions sont évoquées : taux d’emprunt, mensualités ou encore durée. Mais comment savoir quelle est la durée optimale pour votre projet ?

Tout d’abord, la durée moyenne d’un prêt immobilier se situe entre 5 et 30 ans. Néanmoins, les prêts sur 30 ans commencent à se faire de plus en plus rares et notamment dans le but d’éviter le surendettement.

Il n’existe pas de durée optimale pour votre prêt, tout dépend de votre situation personnelle et de votre capacité de financement. On qualifie de “bonne durée”, la durée qui vous permet de rembourser votre crédit immobilier sereinement et sans difficulté.

La durée de prêt varie en fonction de deux composantes essentielles : le taux d’intérêt et la capacité de financement.

Convergence entre la durée du prêt et le taux d’intérêt

Lorsque la banque vous accorde votre crédit, elle vous attribue un taux d’intérêt en fonction du risque que vous représentez pour celle-ci. Plus le risque est important, plus le taux est élevé.

De la même manière, plus la durée du prêt sera longue plus le remboursement des intérêts sera conséquent.

Convergence entre la durée de crédit et la capacité d’endettement

Hormis le coût des intérêts qui varie selon la durée, les mensualités changent elles aussi. Une durée de prêt immobilier plus longue réduit le montant des mensualités. D’ailleurs, lors de votre demande prêt immobilier, la banque prendra en compte le montant des mensualités afin de vérifier qu’elles ne dépassent pas le taux d'endettement maximum (33 %). Opter pour une durée de prêt plus longue peut vous permettre d’acheter le bien de vos rêves plus facilement.

 

Conseil n° 3 : Se faire accompagner par un professionnel pour obtenir votre crédit immobilier

Deux choix s’offrent à vous, contacter votre banque directement ou passer par un professionnel du crédit comme un courtier immobilier.

Sachez d’ailleurs que ce n’est pas parce que vous êtes client dans une banque depuis un moment, que celle-ci vous accordera un prêt immobilier avec les meilleures conditions.

D’autant plus que les banques ne réalisent que très peu de marge sur ce type de produit.

Vous pouvez aussi passer par un courtier immobilier comme Pretto qui négociera pour vous auprès des banques, la meilleure offre de prêt en fonction de votre profil. Une fois votre projet bien défini, il se chargera de vous décrocher le meilleur taux immobilier ainsi que les meilleures conditions. Si votre projet immobilier est assez pressé, mieux vaut passer par un courtier, il vous fera gagner du temps.