Le crowdfunding est un levier unique en son genre pour réaliser des investissements rentables à court et moyen terme. De nombreux secteurs bénéficient de cette pratique aujourd’hui démocratisée par la digitalisation des transactions, de l’univers artistique au monde de l’entreprise. Mais quel type de financement de promotion immobilière peut-on réaliser par ce biais ? Homunity vous livre quelques éléments de réponse.

Financement de la promotion immobilière : l’apport du crowdfunding

En 2017, les sommes levées pour des projets d’investissement participatif immobilier ont augmenté de plus de 80%. Une aubaine pour les promoteurs, qui sont en première ligne face au risque dès lors qu’ils initient un projet de construction. Le financement de la promotion immobilière par ce biais leur permet d’assurer une meilleure maîtrise de leurs coûts et de dégager davantage de marge en évitant d'en céder la moitié lors d'une co-promotion par exemple.

Par ailleurs, ils disposent de davantage de flexibilité puisque les levées de fonds leur permettent d’obtenir relativement rapidement les sommes nécessaires à l’élaboration de leurs projets. Ils sont ainsi en mesure de s’adapter à la conjoncture économique toujours changeante et bien souvent imprévisible. Les délais de chantier, quant à eux, sont limités en cas de défaut de trésorerie puisque cette pratique est une solution de refinancement rapide et réactive.

Qui est concerné par cette pratique ?

Les TPE et les PME sont les entités les plus touchées par les problèmes de fonds propre lorsque l'on parle de financement de la promotion immobilière. En effet, les budgets accordés à chaque projet dépendent en grande partie du poids de chaque société. Or, si ce budget est épuisé, alors il faut attendre la fin d’une construction pour espérer en récupérer au moins l’investissement initial et lancer de nouveaux projets. Voilà pourquoi les entreprises les plus petites sont les plus impactées.

Il est donc judicieux pour ces petites structures de se passer des modes de financements traditionnels tels que les investisseurs privés ou la co-promotion et de se tourner vers des solutions telles que le crowdfunding. Elles contournent ainsi l’ensemble des freins pouvant entraver le déploiement de leurs activités et disposent de délais de réactivité raccourcis.

Mais de manière plus globale, c’est l’ensemble des promoteurs qui sont concernés par les problématiques liées à l’apport de fonds propres. Les mentalités tendent d’ailleurs à évoluer autour du sujet et le recours à l’investissement participatif commence à se démocratiser à plus large échelle. A terme, même les plus grosses entreprises n’hésiteront plus à avoir recours à ce levier.

Quels sont les différents projets mis en œuvre ?

Généralement, le crowdfunding permet de construire des locaux ou logements neufs dédiés soit à la location, soit à la vente. Les horizons d'investissements sont généralement comprises entre 12 et 24 mois au bout desquels les investisseurs particuliers sont remboursés de leur capital et de leurs intérêts. Cela correspond souvent au moment de la livraison du programme sur le calendrier prévisionnel du promoteur. Il arrive que ce dernier puisse rembourser un peu avant en fonction des liquidités de sa trésorerie. 

Homunity s’attache par ailleurs à financer la construction de logements résidentiels et l’immobilier d’entreprise.

Mais ce ne sont pas les seules activités de promotion immobilière touchées par notre plateforme, puisque nous aidons les promoteurs à acquérir le terrain pour mener leurs futures opérations (rénovation, surélévation). Enfin, Homunity lève également des fonds pour des opérations relatives à l’activité de marchands de biens.

Il s’agit donc d’une solution viable à court et moyen terme, qui parvient à satisfaire aussi bien les investisseurs que les promoteurs. Les taux de rendements sont d’ailleurs appréciables pour les contributeurs, puisqu’ils peuvent grimper jusqu’à 10%, soit des rentabilités proches des chiffres habituellement constatés sur les marchés de capitaux pour un niveau de risques réellement différent.