Investir dans un bien immobilier déjà loué, vous n'y pensez pas !

Investir dans un bien immobilier déjà loué, vous n'y pensez pas !

  • Immobilier
  • Posté le

Investir dans l’immobilier résonne la plupart du temps avec « Immobilier neuf » et « Défiscalisation ». Ce raccourci est très restrictif et ramène l’offre d’investissement à un type de biens, ceux destinés à l’habitation, et à une petite partie des actifs, ceux qui paient l’impôt sur le revenu.

Pourtant la palette d’investissement immobilier est beaucoup plus large et les opportunités ne manquent pas sous d’autres formes, en particulier dans le marché secondaire des biens vendus occupés.

Les avantages à se porter sur l’immobilier vendu occupé sont nombreux et sans être exhaustif nous pouvons en retenir quelques-uns.

Un délai minimum entre la prise de décision et la réalisation du projet dû à l’absence de délai de livraison du bien, support de l’investissement. On compte deux mois à trois pour trouver une offre correspondante à ses critères de recherche et une durée équivalente pour passer l’acte d’achat. En tout, il faut quatre à six mois pour devenir propriétaire bailleur et encaisser les loyers, bien loin des dix-huit à vingt-quatre mois pour un achat en VEFA (vente en état futur d’achèvement) dans le neuf.

La perception immédiate des loyers est une réalité au jour près. Le jour de la signature de l’acte authentique d’achat, le transfert de propriété ne se fait pas par la remise des clés mais par la perception des loyers. Le vendeur remet à l’acquéreur le montant du dépôt de garantie et le montant du loyer en cours au prorata temporis. Si le bien est géré par un administrateur de biens, le notaire notifie la vente à celui-ci, afin qu’il procède à l’arrêté définitif du compte du vendeur et ouvre celui de l’acquéreur.

La connaissance du locataire en place et de l’historique des loyers et des comptes rendus de gestion. Quelle meilleure garantie peut-on avoir sur un montant de loyer que celui payé par le locataire, d’autant plus si l’historique des paiements révèle une continuité de paiement sans faille. En y réfléchissant bien, acheter vide pour louer, c’est comment faire simple quand on peut faire compliqué !

Un dossier qui a du poids pour mettre en place un financement. Il faut se mettre  à la place de l’établissement prêteur. Outre vos références personnelles, en consultant le dossier du futur investissement, il aura connaissance du bien, du locataire, du loyer en cours et sera évidemment, plus enclin à tenir compte des loyers dans votre capacité d’emprunt.

Une offre de biens beaucoup plus diverse que dans le neuf. En s’intéressant aux biens vendus loués, on découvre des supports très différents, du parking à l’immeuble en passant par les appartements, les résidences étudiantes, les résidences services, les locaux commerciaux, entrepôts, bureaux, … A chacune de ces catégories correspond un type de bail, de locataire et des objectifs différents en terme de rentabilité ou de plus- value. Investir dans l’immobilier mérite d’aller plus loin dans ses recherches et découvrir des offres pour faire un investissement sur mesure.

Dès 5000 euros on peut trouver des biens en revente vendus occupés. Financièrement, la seule contrainte pour acheter un bien occupé  est l’obligation d’avoir un profil bancaire sain. Les actifs non fiscalisables constituent la majorité des foyers fiscaux, doivent-ils être écartés de l’investissement immobilier, n’ont-ils pas de trésorerie minimale disponible ? Acheter un bien occupé correspond à toutes les bourses, sans apport avec cent euros par mois ajouté au loyer sur sept ans on peut acheter un parking vendu loué au prix de 6 500€ !

En un mot, quand on projette un investissement dans n’importe quelle forme sous n’importe quel support, il est bien avisé de comparer avec l’investissement dans les biens immobiliers vendus occupés. Une seule plateforme met en avant et regroupe les offres de biens vendus occupés, ce qui était réservé aux initiés, bien souvent des agents immobiliers, grâce au digital s’adresse aujourd’hui à tous, il suffit d’être curieux.

Laisser un commentaire

Réagissez à cet article...

Vous devez être inscrit et connecté pour pouvoir poster un commentaire. Se connecter