Découvrez les 5 raisons pour lesquelles le secteur immobilier reste le préféré des Français en 2023 !

Immobilier
Temps de lecture : 4 minutes
Découvrez les 5 raisons pour lesquelles le secteur immobilier reste le préféré des Français en 2023 !

Selon Capital, en 2023 l’investissement préféré des Français est l’immobilier (35%). En effet, bien que le livret A soit souvent cité (50%), il ne faut pas oublier que le livret d’épargne n’est pas un investissement en tant que tel. Il sert uniquement de matelas de sécurité et ne permet pas d’investir comme le terme le suppose. 

Nous revenons dans cet article sur l’investissement dans la pierre, connu pour avoir le vent en poupe ces dernières années. Nous aborderons dans cet article les 5 causes pour lesquelles l’investissement dans le secteur immobilier crée toujours de l’engouement, aussi bien auprès de la nouvelle que de l’ancienne génération. 

Avant toute chose : pourquoi l’immobilier ?

Le placement immobilier est non seulement un investissement plébiscité, mais surtout très Français ! En effet, par rapport à nos voisins anglophones, nous ne sommes pas les meilleurs élèves, avec près de 95% des ménages qui sont propriétaires en Roumanie - contre 30% en France. Néanmoins, nous restons dans le top 10 des pays avec le plus de propriétaires. 

En 2017, une étude du cabinet Expert Market réalisée en 2016 situait à 3 000 € le montant des placements en épargne réalisée annuellement par les Français. Un niveau qui les place au 6e rang mondial. A l’époque, s’ils sont à l’échelle mondiale des champions de l’épargne, les Français héritent du bonnet d’âne en matière d’investissement. 

De nos jours, avec la crise qui frappe la France, 17% des Français disent épargner 200€/mois, dont la plupart sur des livrets A. Une tendance à la hausse, notamment depuis que celui-ci est sorti de son gel des 1% pour atteindre les 3% depuis août 2023. A côté de ce livret, certains ménages épargnent de préférence sur le LEP, le livret d’Epargne Populaire, qui atteint les 6% d’intéressements et un plafond revu à la hausse - 10 000€. 

Néanmoins, il faut garder en tête que si l’augmentation des livrets d’épargne est appréciée pour leur sécurité, leurs taux sont assez exceptionnels et nous devons nous attendre à une récession dans les années à venir. C’est ainsi que les Français choisissent en parallèle d’investir dans un investissement : la pierre. 

Selon l'Agefi

Bien que le livret A soit souvent décrit comme le “placement préféré des Français”, il n’en reste pas fortement concurrencé par l’assurance-vie et l’immobilier. Or, selon la Banque de France, si 80% des ménages détiennent un livret A, l’assurance-vie n’est détenue que par 40,50% des Français… Contre 61% pour l’immobilier. 

Qui plus est, toujours selon Agefi, le livret A ne tient pas la concurrence en termes d’encours, dépassant à peine les 400 milliards et les 500 avec les LDDS. A contrario, l’assurance-vie atteint facilement les 1,874 milliards d’euros, mais ce n’est rien à côté de l’immobilier ! Ce secteur se porte plus que bien, avec ses 1,2 milliards d’euros, pesant à peine 7,8 milliards d’euros dans le patrimoine des Français. 

Vous voulez connaitre l'investissement idéal pour votre profil ?
Découvrez en quelques clics nos recommandations d'investissement qui vous conviennent et recevez instantanément votre profil d'investisseur personnalisé.
Lancer le diagnostic

Raison n° 1 : une aversion pour les risques financiers et boursiers

Les placements financiers et boursiers sont en France jugés très incertains. Des emprunts russes (1888-1914) au scandale Madoff (2008), les épargnants français ont développé une vraie méfiance vis-à-vis de la finance et de la bourse. À cet égard, la crise des subprimes de 2008 puis celle des dettes souveraines de 2010 à 2011 n’ont fait qu’enfoncer le clou de cette défiance viscérale. 

L’or lui non plus n’a pas la cote ! S’il a longtemps été considéré, à juste titre d’ailleurs, comme une valeur sûre, tout a changé à partir des années quatre-vingt. Le cours de l’or devient chaotique et il faudra attendre 27 années pour qu’un investisseur ayant misé sur ce marché en 1980 retrouve sa mise. L’or constitue une valeur refuge pour les épargnants boursiers : quand les actions chutent, les épargnants achètent de l’or et le cours de ce dernier augmente. Un constat s’impose, seuls les placements d’épargne garantis par l’État, comme le livret A ou le LEP, trouvent grâce aux yeux des Français.

Raison n°2 : le placement immobilier, une valeur jugée sûre et rentable

A contrario, l'immobilier a toujours bénéficié du statut de valeur refuge et sûre auprès des Français. L’aversion pour les risques inhérents aux autres investissements guide tout naturellement les investisseurs hexagonaux vers la pierre. L’immobilier reste un placement jugé sûr et offrant à moyen terme des rendements intéressants. La comparaison avec le livret A est à cet égard éloquente : là où ce dernier génère 3% par an d’intérêt (depuis uniquement 2023, stagnant à 0,75% encore en 2020), le marché de la location offre couramment de 3 à 5 % et même plus dans certains segments spécifiques (garages, parking, locaux commerciaux). 

Raison n°3 : la perspective d’une plus-value importante

L’investisseur en immobilier est aussi motivé par la perspective d’une plus-value très intéressante à la revente après quelques années. S’ils ont diminué de 2011 à 2015, les prix au m² en France sont à partir du second semestre 2016 clairement repartis à la hausse. La hausse quasi continue de l’immobilier depuis la Seconde Guerre mondiale a fortement marqué les esprits en France. Il y est ainsi tenu pour acquis que la valeur vénale d’un bien immobilier sur le moyen ou long terme ne pourra qu’augmenter.

Raison n°4 : le financement des retraites

Face au vieillissement de la population et à la problématique du financement des retraites, les Français cherchent à compléter leur future pension. L’investissement locatif s’avère à cet égard le moyen jugé le plus sûr de parvenir à cette fin. Sans surprise, les Français privilégient pour ce faire les petites surfaces : studio et T1 coûtent peu cher, se louent bien auprès des étudiants et génèrent une excellente rentabilité locative.

Raison n°5 : l’investissement immobilier a plusieurs facettes

Le placement dans la pierre a pour grand avantage d’être accessible aux foyers, quel que soit leur revenu ! 

En effet, quand on s’intéresse à la question on se rend compte qu’il existe plusieurs formes d’achats dans la pierre : 

  • L’investissement dans un bien immobilier en France, ou à l’étranger, pour accéder à la propriété. Classique, le secteur immobilier reste attrayant pour sa stabilité, le sentiment de sécurité qu’il dégage (devenir propriétaire), etc.
  • La SCPI, qui permet d’accéder à un portefeuille immobilier, avec un capital de base moins onéreux ! En effet, certaines SCPI permettent d’entrer sur le marché à partir de 5 000€. Il est donc possible d’entrer sur le marché et de toucher des baux sans donner toutes ses économies. A noter que ce marché est intéressant mais uniquement à partir d’un investissement de départ plus élevé... 
  • Le crowdfunding immobilier. Cet investissement reste également intéressant par sa flexibilité et sa sécurité. Vous avez envie d'investir dans un projet immobilier qui a de l’avenir ? Vous avez envie d’être propriétaire ? Des plateformes en ligne et notamment Homunity sont reconnues pour permettre aux particuliers d’accéder à la propriété. Encore une fois, l’investissement se veut facile avec un ticket d’entrée de 1 000€ minimum

 

Des questions ?

Faites appel à nos experts

Notre équipe d'experts en Immobilier est à votre disposition pour discuter de votre projet.

Contacter un expert
  • Romain Naudin

Votre vie privée nous importe

Chez Homunity.com, certains cookies servent au fonctionnement du site. Nous utilisons aussi des cookies pour stocker et accéder à des données personnelles, telles que les données de navigation, à des fins de personnalisation et d’analyse du trafic du site.