Quels sont les risques du crowdfunding immobilier et comment les diminuer ?

 

Sans langue de bois, nous vous proposons d’analyser les différents risques que peuvent comporter le crowdfunding immobilier, et notamment le crowdfunding immobilier locatif (celui que nous connaissons le mieux, puisque c’est celui-ci que réalise Homunity).

Le risque immobilier :

Un investissement en crowdfunding immobilier est forcément étroitement lié à l’actif que vous achetez, et donc au bien immobilier lui-même. Sans passer par le modèle du crowdfunding, si vous achetez un bien immobilier en direct, il est impératif de se renseigner sur la qualité de son emplacement, du bien en lui-même, de la copropriété, du carnet d’entretien du bien… Il en est de même pour un investissement en crowdfunding immobilier, ces divers points restent essentiels afin de réaliser un bon investissement.

Le risque de vacance locative reste présent avec le crowdfunding immobilier. Si jamais votre bien n’est pas loué pendant deux mois, lors d’un changement de locataires, alors le rendement de votre investissement va être dégradé.

Le risque de plus-value, ou de moins-value est également inhérent à l’investissement en crowdfunding immobilier. Imaginons que le prix général de l’immobilier soit en hausse en France sur les cinq prochaines années. Alors, la valeur de votre bien va également augmenté, et vous aurez de fortes chances de réaliser une plus-value. Au contraire, si jamais le prix de l’immobilier baisse, et si vous revendez votre bien, vous vous dirigez forcément vers une moins-value. Le crowdfunding immobilier n’élimine pas ce risque intrinsèquement lié à l’immobilier.

Afin de savoir comment diminuer un risque d’investissement immobilier, vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site Investissement Immobilier.  

Le risque de solidarité entre les investisseurs :

En investissant dans un bien immobilier à plusieurs, il est impératif de savoir à quel point vous êtes co-solidaire des autres investisseurs. Dans le cas d’un investissement avec endettement, si jamais l'un des investisseurs ne rembourse pas sa part du crédit, est-ce à vous de le faire ? Il est donc impératif de savoir si vous investissez à travers une structure qui va avoir recourt à de l’endettement ou non.  

Le risque d’illiquidité pour les investisseurs :

L’une des questions à se poser est la suivante : comment vais-je pouvoir sortir de mon investissement ? Les plateformes mettent en place un certain nombre d’outils afin de sortir le plus facilement d’un investissement en crowdfunding immobilier locatif. De nature, l’investissement immobilier n’est pas le placement le plus liquide que l’on connaisse. C’est pourquoi, il faut avoir en tête que cela reste un investissement immobilier, et que contrairement à un livret A vous ne pourrez pas sortir votre argent en 24h.  

Comment diminuer ces risques :

Pour diminuer au maximum ces risques, Homunity met en place les outils suivants :

  • Investir uniquement dans des biens immobiliers de qualité, dans des grandes villes de province, ou des marchés de niche, avec un bon historique de location et une vraie demande locative sur la zone concernée.
  • Ne pas investir avec de l’endettement, excepté s’il s’agit d’un groupe d’amis, ou de personnes se connaissant bien, étant conscientes des risques liés à cette logique de crédit.

  • Offrir un maximum de libertés aux investisseurs pour sortir de la structure juridique créée est un point déterminant de votre investissement. Mettre en avant sa place de marché, afin que les investisseurs puissent sortir facilement de leur placement ou bien proposer chaque année à la majorité simple de revendre le bien, sont des éléments clés pour obtenir un placement liquide. A titre d’exemple, Homunity a revendu sa 1ère part de bien sur sa place de marché en 72h.

Retrouvez l'ensemble des biens Homunity.