Crowdfunding immobilier : une solution pour relancer le marché du neuf

Les prix flambent dans l’immobilier et la principale victime, outre les bas salaires, c’est le marché du neuf. Une des solutions, c’est faire appel au crowdfunding immobilier, un secteur dynamique qui profite à tout le monde !

Financement participatif, c’est quoi ?

On en a déjà entendu parler, on en a une vague idée mais qu’est-ce que c’est exactement ? Le financement participatif est basé sur la demande de porteurs de projets qui cherchent à investir dans l’immobilier et pour cela sollicitent des internautes une somme d’argent plus ou moins importante. Ces petits investisseurs vont donc prêter des sommes plus ou moins importantes (dès 1000 euros), en espérant bien sûr que cela leur rapporte une plus-value.

Généralement, vous pouvez gagner de 8 à 12% de l’argent investi – c’est ça le crowdfunding immobilier, un rapport gagnant-gagnant. Le promoteur parvient à financer son projet, l’investisseur à obtenir des intérêts pour les risques pris. Le système fonctionne assez bien et a le vent en poupe depuis quelques années.

Un marché de plus en plus tendu.

Si vous regardez les prix de l’immobilier aujourd’hui, vous risquez d’être quelque peu surpris tant le marché explose. On arrive à des records à Paris mais également dans toute la France, une situation jamais vue depuis 2011. Pour ne prendre que quelques exemples, en à peine un an, les logements ont connu une hausse de 9% à Bordeaux pour atteindre un prix au mètre carré de 3276 euros. Pour ce qui est de Paris, l’augmentation est de 7,2% avec un prix au mètre carré qui se situe autour de 8500 euros (mais cela dépend des arrondissements).

On comprend alors pourquoi les investisseurs et les acheteurs sont frileux. Les taux d’intérêt bancaires sont certes bas mais investir dans l’immobilier reste risqué au regard des niveaux atteints par certaines habitations. C’est le logement neuf qui subit de plein fouet ces tendances – peu d’individus ose acheter de nouvelles constructions, de peur de voir les prix s’effondrer du jour au lendemain.

Peut-on dire que face à ce petit marasme le crowdfunding immobilier puisse devenir une solution ? On peut le croire, et ce pour plusieurs raisons.   

Le crowdfunding est une aubaine

Investir dans l’immobilier par le biais d’une plateforme dédiée à cet effet est peut-être une manière de rassurer – en partageant les risques d’un marché trop fluctuant. C’est l’un des principes du crowdfunding (littéralement le financement par la foule). Au lieu de faire porter sur une ou plusieurs personnes les dangers liés à un gros investissement, ce type d’opération participative implique une centaine d’individus, voire parfois beaucoup plus. Vous gagnez certes moins à être nombreux mais les risques sont moindres.

Tout le monde y gagne. En élargissant l’assise sur lequel le projet se bâtit, le promoteur est capable de montrer aux banques ou aux investisseurs des garanties – une confiance financière qui souvent permet de conduire la construction d’un bâtiment jusqu’à son terme. Il est évidemment indispensable dans le cadre d’un crowdfunding immobilier que la plateforme multiplie garanties et rapports de confiance… un gage désormais incontournable.

Dans un climat parfois tendu – où la frilosité est de mise – il est non seulement nécessaire de construire des projets en commun mais aussi de ne pas faire reposer les risques sur quelques entités. C’est peut-être l’un des principaux avantages du crowdfunding immobilier que de pouvoir mettre en commun. Bien sûr, les enjeux liés à un investissement demeurent. Que ce soit 1000 euros ou quelques millions, celui qui place son argent cherchera toujours à en retirer le maximum.

C’est pour cela qu’un intermédiaire qui sollicite le plus grand nombre pour investir dans l’immobilier devra être un garant – celui qui a de l’information pour rassurer l’ensemble des partenaires.