Qui dit investissement dit souvent logement, scpi, crowdfunding, bourse… Mais rarement parking ! Pourtant, investir dans un parking est une option qui peut être intéressante. Bon rendement locatif, avantage fiscal, souplesse administrative… Avec la place de parking, tous les indicateurs sont au vert. Mais comment investir sereinement dans ce type de bien ?

Principe et avantages de cet investissement

Investir dans un parking est une façon simple d’obtenir des revenus supplémentaires. Simple parce que l’investissement se fait selon le Code civil, non selon le Code de l’habitation. Ainsi, investir dans un parking ne requiert pas de démarches poussées et complexes. Il est tout à fait possible de s’occuper seul de cet investissement !

Le principe ? Acheter une place de parking et la louer, de préférence, à un particulier. Les avantages ? Ils sont nombreux :

  • Pas d’obligation de fixer une durée pour le contrat de location ;
  • Possibilité de rompre le contrat à n’importe quel moment ;
  • Liberté de fixer le montant du loyer ;
  • Coûts d’entretien minimes ;
  • Revenus fonciers qui peuvent bénéficier d’un abattement fiscal.

En somme, investir dans un parking est la solution idéale pour un investissement simple et sans prise de risques.

Comment réussir l'investissement locatif de son parking ?

Toutefois, rappelons que cet investissement est sans risques à condition d’être bien pensé en amont. Pour mettre toutes les chances de votre côté, assurez-vous d’avoir pris en compte plusieurs éléments :  l’emplacement, la dimension, l’accès, l’environnement, le prix du marché, la sécurité, etc.

Par exemple, les places de parking qui se louent le mieux sont celles situées dans des quartiers centraux. Les centres-villes étant quasi tous piétons, disposer d’une place de parking dans ces zones est souvent très complexe… D’où l’intérêt d’investir dans un parking en centre-ville ! D’autre part, les places spacieuses sont souvent les plus recherchées. Idéalement, des places de 3x5 mètres.

La question de la sécurité est, elle aussi, cruciale. Beaucoup de particuliers cherchent une place de parking afin de protéger leur véhicule d’éventuels vols ou dégradations. À ce titre, choisir un box fermé ou un parking couvert est souvent conseillé dans le cadre d’un investissement de ce type. L’accès via un badge ou un code est toujours un plus qui rassure le locataire.

Ces conditions réunies, il y a de grande chose que la place de parking soit rapidement louée !

Investir dans un parking : calculer son taux de rendement 

L’opération ne peut être rentable que si le rendement net (avant impôt) a été calculé au préalable. Une analyse complète du marché vous permettra de déterminer le loyer le plus juste. À vous, ensuite, d’en déduire les charges de copropriété, la prime d’assurance, la taxe foncière et les possibles frais de gestion. Dès lors, vous pourrez calculer votre taux de rendement et savoir si cet investissement est lucratif.

En passant par des particuliers, le rendement est généralement plus élevé. La raison ? Passer par un intermédiaire exige des frais supplémentaires, notamment concernant la gestion de la place de parking.

Les villes où les places de parking sont les plus rentables

La rentabilité locative des places de parking est vraiment intéressante dans plusieurs villes françaises. Parmi elles, Saint-Etienne arrive en première place, suivie par Strasbourg et Caen. Dans ces villes, le taux de rendement oscille entre 6,08 et 8,8 %. D’autres villes telles que Montpellier, Grenoble et Marseille affichent un bon rendement locatif.

Se renseigner au préalable sur le marché (quartiers, emplacements, sécurité…) est donc important avant d’investir dans une place de parking. 

Quelle fiscalité lorsqu’on choisit d’investir dans un parking ?

Concernant la fiscalité, investir dans un parking peut être intéressant. En choisissant une petite surface à louer et en limitant vos revenus locatifs à moins de 15 000 euros par an, vous pouvez percevoir un abattement fiscal de 30 % sur le montant de l’impôt foncier. À noter, également, que le propriétaire de la place de parking n’est pas redevable de la taxe d’habitation dans le cas où la place de parking se situe à moins d’un kilomètre de son domicile. Des éléments avantageux qui offrent un rendement toujours plus intéressant !

Vous souhaitez plutôt investir dans un logement ? Contactez-nous à tom@homunitypatrimoine.fr pour en savoir plus sur ce type d’investissement locatif.