Quelles différences entre SCI et SCPI ?

Pour investir dans l'immobilier, beaucoup de Français optent pour des sociétés civiles. Il existe aujourd’hui deux possibilités : la SCI ou la SCPI. Ce sont deux types de sociétés très proches mais avec des objectifs différents.

Les points communs :

  • SCI et SCPI sont toutes les deux des sociétés civiles immobilières

Comme toutes les sociétés civiles, il faut au minimum deux associés pour la constituer. Ces deux associés vont alors posséder une partie du ou des immeubles acquis en fonction de leur apport de départ.

  • Fiscalement les deux sociétés sont par définition transparentes

Cela signifie qu’il n’y a pas d’imposition au niveau de la SCI mais directement au niveau des associés. Concrètement, les associés vont déclarer les revenus perçus dans leur déclaration d’impôt au titre des revenus fonciers (voir article sur la fiscalité des SCI).

La SCI

La société civile immobilière est un outil de gestion du patrimoine. Elle est majoritairement utilisée pour gérer un patrimoine familial car elle permet d’établir des règles de gestion claires et préparer la succession. Le nombre d’associés est par essence plutôt réduit. Une SCI vient simplement en support de votre volonté, c’est à vous de choisir le bien dans lequel investir, vous êtes le seul décisionnaire sur les investissements et c’est à vous que revient la charge de la partie administrative (sauf si vous optez pour un gestionnaire extérieur). En terme de succession, la SCI est un outil très avantageux car elle va permettre de transmettre plus facilement un patrimoine immobilier aux successeurs.  

SCI ou SCPI la différence

La SCPI

La société civile de placement immobilier est avant tout un produit de placement par le biais duquel un investisseur espère en tirer des bénéfices. Au sein d’une SCPI on va retrouver un très grand nombre d’investisseurs, plusieurs milliers qui vont concourir à l’acquisition d’un grand nombre de biens. L’investisseur ne choisit pas dans quel bien il investit et ne sait d’ailleurs en général pas vraiment où son argent est investi. La gestion des biens est assurée par une société de gestion et les associés n’ont pas à s’en occuper. Pour revendre ses parts, il existe un marché secondaire qui permet de sortir de son investissement.  

SCPI ou SCI avantages

Pour quelle solution opter ?

La SCI ou la SCPI ? Il n’y a pas de réponse toute faite et cela va dépendre de votre connaissance de l’immobilier et de ses rouages. Depuis leurs débuts, chacune des options avaient une philosophie propre :

  • La SCI pour une famille dans le but de transmettre
  • La SCPI pour investir avec un simple objectif de rendement (ou défiscalisation)

Le crowdfunding immobilier bouscule les normes

Cependant, si vous lisez cet article c’est que vous avez probablement déjà entendu parler du crowdfunding immobilier et vous avez dû vous rendre compte que cette nouvelle opportunité était à mi-chemin entre SCPI et SCI.

En effet, avec Homunity, vous accédez à une offre sélectionnée selon des critères stricts, des biens qui présentent une forte rentabilité et un potentiel de plus-value à la revente.

Vous ne vous occupez de rien si ce n’est de vérifier que vous touchez bien votre part des loyers. Les projets étant toujours à taille humaine (moins de 30 parts), vous conservez également un réel pouvoir décisionnaire. Ce sont les associés qui décident, Homunity ne fait que retranscrire leurs volontés. Les frais de gestion sont réduits afin de garantir un rendement maximal.

Avec Homunity, vous pouvez diversifier votre patrimoine immobilier en investissant une part à Bordeaux, une à Marseille,.. bref où vous le souhaitez ! Vous conservez votre maîtrise sur le choix d’investissement et vous savez exactement dans quel bien vous avez investi (et pouvez même le visiter).

Vous donnez du sens à votre épargne !