Bien amorcer la rentrée : quel placement immobilier choisir ?

La rentrée est en cours depuis maintenant plusieurs semaines, et la fin de la saison estivale s’accompagne logiquement de son lot de questions : comment aborder l’année à venir de la meilleure façon possible, quels projets mettre en place pour être productif et progresser sur le plan professionnel, ou encore, quel placement immobilier choisir afin de faire fructifier son argent ?

Chez Homunity, nous avons déjà réfléchi à la question pour vous, et nous vous donnons quelques conseils au fil de cet article.

Investir dans l’immobilier

Les placements immobiliers représentent une valeur sûre pour de nombreux Français, et ce quelles que soient les époques. Il existe d’ailleurs un certain nombre de mesures étatiques spécifiquement mises en place pour les inciter à investir dans le secteur du logement : la loi Pinel afin de dynamiser l’investissement dans les biens locatifs neufs, tandis que la loi Malraux concerne les logements anciens.

Ce type de placements ne concerne pas forcément exclusivement les biens immobiliers classiques, mais peut également concerner l’achat de places de parking pour les louer, l’investissement dans des résidences de services ou dans un hôtel… Les possibilités sont multiples, mais la rentabilité survient à plus ou moins long terme, et ne dépasse généralement pas les 2%.

Zoom sur les SCPI

Une autre forme de placement immobilier est la SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), qui permet d’obtenir des rendements plus intéressants, entre 4 et 5,5% et à plus moyen terme. Concrètement, il s’agit d’une société dont vous possédez des parts. Cette société gère directement les biens immobiliers qui en dépendent, et vous percevez des dividendes en fonction du nombre de parts que vous possédez.

Il s’agit d’un moyen judicieux de posséder des locaux d’entreprises, des bureaux ou d’autres biens immobiliers : vous en êtes effectivement propriétaire, mais vous n’en êtes pas gestionnaire. Bien sûr, les avantages fiscaux des dispositifs Pinel et Malraux selon le type de bien, neuf ou ancien. Seul bémol, il est impératif d’investir des sommes relativement importantes pour l’épargnant classique, à partir de 5 000 euros. On distingue plusieurs types de SCPI :

  • De rendement : se compose exclusivement de locaux professionnels (type bureaux, entrepôts ou commerces).
  • De plus-value : se compose uniquement de biens résidentiels disposant d’un bon potentiel de revalorisation.
  • Fiscale : ces sociétés dépendent de l’avantage fiscal procuré à l’investisseur. Il peut s’agir d’acquérir des logements neufs dans les zones éligibles au dispositif Pinel, ou des biens anciens à rénover dans des zones préservées.

Quid du crowdfunding en tant que placement immobilier ?

Le crowdfunding est une forme de placement immobilier participative, qui permet à des investisseurs de tous horizons de placer leur épargne. Il peut s’agir de petits épargnants comme de plus gros portefeuilles, puisque les sommes investies démarrent dès 1 000 euros.

Le principe est simple : un promoteur fiable émet un projet de construction et organise une levée de fonds. Les participants placent la somme qu’ils désirent, et lorsque le montant requis est atteint, le chantier peut démarrer. Les risques sont moindres, puisque chez Homunity, nous ne travaillons qu’avec des promoteurs en qui nous avons confiance, et qui mèneront leur projet à leur terme.

Au moment de la sortie du projet, les investisseurs perçoivent alors leur capital et leurs intérêts. Le rendement fixé contractuellement en amont, est donc touché in fine et au prorata de la durée de l'investissement. Il s’agit donc d’un système permettant à la fois aux promoteurs et aux investisseurs de trouver leur compte. Notez que les rendements du crowdfunding immobilier sont relativement importants, puisqu’ils tournent généralement entre 7 et 10% et peuvent être récupérés à plus court terme que des investissements classiques dans le logement.