Nouvelle sortie positive avec le remboursement de 342 881€ aux investisseurs d’Homunity

Depuis le début de l’année 2018, le nombre de projets remboursés est en constante hausse. Alors qu’en mai Homunity annonçait sa 8ème sortie positive, ces derniers mois ont été marqués par une accélération de ces fins de programmes, suite logique d’une année 2017 exceptionnelle en termes de collectes. En ce début d’octobre, la plateforme ajoute un nouveau remboursement à son historique avec la sortie positive de son 14ème projet, « Les Ecrins de Charlotte » situé dans le Grand Est, une région à fort potentiel.

Le Grand Est, une région en plein développement encore hésitante en matière de crowdfunding

Dans le Baromètre du Crowdfunding en France en 2017, réalisé par KPMG pour l’association Financement Participatif France, on constate que la région Grand Est ne représente pour le moment que 2,4% en termes de fonds collectés sur l’Hexagone[1]. Ce pourcentage ne signifie pas cependant un manque de dynamisme de la région mais peut-être encore une hésitation face à cette solution de financement du côté des porteurs de projets et envers ce nouveau type d’investissement du côté des particuliers.

Pourtant cette vaste région, qui s’étend jusqu’au bassin parisien à l’ouest et frontalière avec l’Allemagne, le Luxembourg, la Suisse et la Belgique au nord-est, représente un potentiel économique et démographique important. En effet, grâce à ses grands pôles urbains tels que Strasbourg, Metz, Nancy, Reims, la région offre une large gamme d’activités économiques et de nombreux bassins d’emploi (pour les transfrontaliers, bassin du Sillon lorrain, terroirs de Champagne…). En termes d’aménagement régional et de développement immobilier, le potentiel de la région, notamment à travers une multitude de villes moyennes en plein développement, est conséquent. Les autorités régionales œuvrent d’ailleurs pour une redynamisation du Grand Est à travers des politiques d’aménagement territoriales qui devraient entraîner le développement du parc immobilier neuf et la remise en valeur de l’ancien pour les investisseurs. 

Il n’y a donc pas nécessairement moins de porteurs de projets dans le Grand Est mais peut-être une hésitation à passer par des solutions alternatives de financement. L’enjeu pour les plateformes de crowdfunding est justement de familiariser ces acteurs immobiliers aux opportunités de développement possibles à travers l’effet de levier créé par les levées de fonds auprès d’investisseurs particuliers.

Le crowdfunding pour accompagner le développement du parc immobilier neuf des grands pôles urbains comme Strasbourg

Homunity a bien compris que le Grand Est est une région à potentiel en matière d’immobilier neuf. Le principal enjeu est d’amener ces acteurs locaux, PME ou TPE, à percevoir le financement participatif comme un levier positif. L’intérêt d’une telle solution, le promoteur ANTEUM en charge de la réalisation du programme « Les Ecrins de Charlotte » l’a bien compris. 1er promoteur du Grand Est à bénéficier de la certification NF HQE 9 étoiles, cet acteur indépendant est spécialisé dans la construction de résidences neuves dans l’agglomération de Strasbourg.

Véritable symbole de la construction européenne, Strasbourg accueille de nombreuses institutions européennes et internationales comme le Conseil de l’Europe et le Parlement Européen. C’est également un centre financier important avec la présence de sièges sociaux de grandes banques et même de salles de marchés. Avec près de 800 000 habitants, et des mouvements de dépeuplement du centre-ville vers les aires urbaines offrant une possibilité d’habitations pavillonnaires, la 9e aire urbaine de France reste dynamique. Les communes situées dans un rayon de 30 km autour de Strasbourg ont connu ces 20 dernières années une croissance de leur population impressionnante. C’est le cas d’Avolsheim, commune située sur l’ancienne route romaine reliant Saverne à Obernai (au cœur des vignobles alsaciens), qui a vu arriver en grand nombre les strasbourgeois en quête d’une qualité de vie meilleure et de surfaces plus généreuses.

Financé en février dernier sur la plateforme à hauteur de 302 000€, le projet « Les Ecrins de Charlotte » répond parfaitement à ces attentes des citadins quittant l’hyper centre avec une résidence à taille humaine de seulement 25 appartements aux volumes agréables prolongés de spacieux balcons ou de jardins en rez-de-chaussée. C’est d’ailleurs une des premières résidences de France à être certifiée NF HQE 9 étoiles. Grâce à la rapidité de mise à disposition des fonds pour ce programme, la société de promotion ANTEUM a pu dégager des ressources pour développer une autre opération similaire à Holtzheim, financée également en crowdfunding sur notre plateforme et qui sera remboursée avant la fin de l’année. 

Une politique de sélection stricte qui porte ses fruits

Depuis le début de l’année 2018, Homunity a déjà financé 36 projets, soit en seulement 9 mois la moitié du total des programmes financés depuis la création en 2014. Côté investisseur, le financement participatif immobilier est maintenant bien compris et recherché. La demande en investissement participatif est telle que certaines collectes se clôturent en quelques minutes malgré des montants de plus en plus importants. Côté promoteur, on assiste à une sorte d’effet boule de neige avec une confiance qui s’installe dans le milieu face à cette nouvelle pratique de financement de fonds propres. L’arrivée de plus gros acteurs du secteur, comme la société Adomos cotée en Bourse, a permis de rallier de nouveaux venus. Homunity n’a cependant pas revu à la baisse la longue liste de ses points d’audit dans le processus de sélection des opérations proposées sur la plateforme. Une politique stricte qui porte ses fruits puisqu’avec le remboursement des Ecrins de Charlotte, Homunity réalise sa 14ème sortie positive et conserve son taux de défaut à 0%.

Après les 18 mois contractuellement prévus, les 75 investisseurs du projet d’Avolsheim se sont vus remboursés hier leur capital et intérêts pour un montant total de 342 881€. Les 9% de rendement annuels annoncés ont été tenus, ce qui maintient la moyenne du taux délivré par Homunity depuis le début de l’année à 9,3%. De nouveaux remboursements sont prévus avant la fin de l’année 2018. La barre des 3 millions d’euros remboursés devrait être atteinte rapidement.

 

[1] Ce pourcentage englobe tous les projets de crowdfunding. Mais la tendance est visible également sur le secteur particulier de l’immobilier puisque le Grand Est n’apparaît pas encore dans le top 4 des régions qui concentrent les opérations financées (source baromètre Hellocrowdfunding).