Payer moins d'impôts

Comment faire pour optimiser son imposition ?

Si l’objectif est de payer moins d’impôts, donc d’alléger sa note fiscale, il existe de multiples solutions. Que vous soyez soumis à l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) ou que vous ayez des revenus plus modestes, certains mécanismes sont à votre disposition.

  • Le premier dispositif généralement utilisé est celui d’un investissement immobilier dit de « défiscalisant ». L’essentiel de ce dispositif est concentré au sein de la loi Pinel. Vous pouvez ainsi déduire jusqu’à 21% de votre investissement, dans la limite d’un placement total de 300 000€. Cette réduction d’impôts s’étale alors sur 6, 9 ou 12 ans.

Toujours dans le registre de l’immobilier, mais cette-fois dans la catégorie des biens meublés, vous pouvez opter pour la loi Bouvard, qui permet ainsi de bénéficier de 11% de réduction d’impôts.

  • Le deuxième dispositif est celui d’un plan épargne retraite. Aussi appelé le PERP, celui-ci, à l’âge de la retraite, permet d’obtenir un revenu régulier supplémentaire. D’un point de vue fiscal, les sommes versées sur un PERP sont déductibles pour chacun des membres du foyer fiscal. 10% des revenus professionnels sont déductibles, avec une déduction maximale de 30 038€ ou bien 3 755€ si le montant est plus élevé.

  • Le troisième dispositif est celui de l’investissement dans le capital d’une PME. Effectivement, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôts de 18% avec des versements limités à 50 000€ pour un célibataire, contre 100 000€ à un couple ayant un même et unique foyer fiscal. Investir dans une PME peut s’avérer être un placement très rentable, mais aussi très risqué. C’est pourquoi il est primordial de bien étudier le produit visé.

  • Le quatrième dispositif est celui du PEA, le Plan Epargne Actions. Celui-ci est un outil idéal afin de pouvoir investir sur les marchés boursiers, car au-delà de cinq ans, l’intégralité des plus-values sont exonérées. Ce même PEA peut également fonctionner dans le cadre d’un investissement d’une société en création. Afin que cela soit valable, il faut posséder moins de 25% du capital. Votre banquier peut vous parler du PEA ou bien du PEA/PME qui sont bien deux comptes différents.
  • Le cinquième dispositif concerne les particuliers qui payent l’Impôt de Solidarité sur la Fortune. Ce dispositif est rattaché à la loi TEPA. La loi TEPA signifiant loi sur le Travail, l’Emploi et le Pouvoir d’Achat offre un certain nombre d’exonérations fiscales. Ainsi, le capital investi dans des PME françaises et européennes va permettre de réduire son ISF de 50%. Dans la limite de 90 000€ d’investissement, cela permettra ainsi d’obtenir une réduction d’impôt maximale de 45 000€. Afin de bénéficier de cette réduction, il faut que les titres soient conservés pour une durée minimale de 5 ans.

Ainsi, dans cet article nous aurons observé 5 dispositifs permettant de payer moins d’impôts, selon les différents objectifs de chacun.

Retrouvez ici plus d'informations sur l'investissement immobilier.