Les frais du promoteur immobilier ?


1
études préalables

Les études préalables (viabilité, faisabilité, projections) : étude – plan – design.

Généralement ce sont les fonds propres du promoteur qui couvrent cette partie initiale du projet, très en amont. Ils représentent les frais de notaires, l’achat du terrain viabilisé, les frais d’architectes…

2
le foncier

Le foncier : acquisition du terrain.

Toujours avec les fonds propres et une partie du crédit si le programme a reçu l’approbation, l’accord de principe.

3
VEFA

La pré-commercialisation et la communication :

c’est la difficulté du promoteur car il doit engager des frais (communication, agence immobilière ou commercialisateur) avant le démarrage du chantier afin de vendre en amont une partie des lots (c’est ce qu’on appelle la VEFA, Vente en Etat Futur d’Achèvement).

4
construction et chantier

La construction et le chantier :

c’est le poste de dépenses le plus conséquent pour le promoteur.

Besoin d’un crédit bancaire pour votre opération immobilière ?


Quand un promoteur immobilier souhaite monter une opération immobilière, il doit réfléchir aux solutions de financement de celle-ci. Pour tout programme immobilier, le promoteur va avoir un besoin de financement à court et moyen termes. Le crédit bancaire va faciliter un apport de trésorerie à moyen terme. C’est sur cette ligne de crédit que l’acteur immobilier pourra effectuer des tirages réguliers, compensés par des remboursements progressifs issus notamment du planning de versements des réservations en VEFA auprès des futurs acquéreurs.

Qui accorde le prêt au promoteur immobilier ?


banquier

Le crédit promoteur n’est accordé qu’aux professionnels du secteur pour la réalisation d’un projet de construction établi sur plan. Il ne concerne généralement pas les opérations de marchand de biens qui n’engagent la commercialisation qu’in fine. Les banques privilégient les projets qui permettent une sécurisation du risque commerciale par un processus de pré-commercialisation (VEFA dans l’immobilier neuf). Le prêt au promoteur immobilier est octroyé par les services spécifiques destinés aux professionnels, des courtiers spécialisés dans le secteur ou encore des banques de détail ou privées.

Vous souhaitez être mis en relation avec nos partenaires bancaires ? Contactez-nous !

Vous souhaitez compléter votre crédit promoteur par une solution de financement pour vos fonds propres afin de d’augmenter votre effet de levier ? découvrez notre offre de crowdfunding immobilier dédiée aux acteurs de l’immobilier. Contactez nos experts pour des simulations de financement sur une de vos opérations.

Les avantages du crédit promoteur


1

Crédit

La solution la moins onéreuse notamment avec les taux bas actuels (2-3 %) et plus économique qu’un découvert.

2

Amortissement

L’amortissement du crédit bancaire d’accompagnement se fait généralement sur une période de 2 ans, ce qui en principe laisse le temps au promoteur d’écouler tous ses lots et d’arriver à la livraison du chantier.

3

VEFA

Une solution généralement souple avec par exemple, selon les établissements bancaires, des possibilités de diminuer les encours grâce aux ventes en VEFA.

Les conditions d’octroi du crédit bancaire au promoteur immobilier


pourcentage

15 - 20 %

Engager ses fonds propres : Entre 15 et 20 % du montant total du coût de revient global du projet

35 - 40 %

Le prêt immobilier ne dépassera pas les 35 à 40 % du coût total de l’opération

~ 50 %

Ce qui signifie que le promoteur doit avoir atteint un certain niveau de pré-commercialisation (en général quasi 50 %).